Depuis le 22 avril, le sultanat du Bruneï est venu compléter la petite liste des États condamnant à mort les relations homosexuelles, notamment en vertu de la loi islamique. Une nouvelle législation pénale vivement – mais sans réel succès – condamnée par les Nations Unies et les organisations de juristes comme la Commission internationales des juristes (CIJ).

Indignées et choquées par cette régression, de nombreuses personnalités anglo-saxonnes et des militant.e.s ont alors appelé au boycott des hôtels de luxe, dont le sultan Hassanal Bolkiah est propriétaire via la chaîne Dorchester Collection à Los Angeles, Paris, Genève ou Rome. C’est le cas de la maire du Beverly Hills qui a fait voter une résolution enjoignant le sultanat vendre les hôtels qu’il possède dans la ville, d’Ellen DeGeneres ou de Richard Branson, le patron de Virgin. Les autorités diplomatiques américaines ont toutefois fait savoir que si elles s’inquiétaient de l’instauration de la charia, elles n’appelaient pas cependant au boycott des hôtels du sultan du Bruneï.

L’acteur américain Russell Crowe, célèbre pour son rôle dans Gladiator, est d’ailleurs du même avis, et le fait savoir, rapporte Pink News. Sur Twitter, l’acteur néo-zélandais également connu pour son rôle dans Master and Commander a abondé, lundi 19 mai, dans le sens de Ruth Hunt, la directrice exécutive de l’association LGBT caritative Stonewall, qui, dans The Telegraph, expliquait que le boycott est inefficace.

«Je ne suis pas d’accord avec l’appel au boycott des hôtels de la chaîne Dorchester Collection. Cela ne fait que porter préjudice au staff très travailleur que je considère comme des amis.»

Ruth Hunt est ensuite revenue sur ses déclarations en indiquant que les salles de réception des hôtels ne seraient plus utilisées par son association, même si elle continue de juger le boycott inefficace. Tout comme Russell Crowe. Interpelé sur Twitter, l’acteur n’a pas changé d’un iota sa position sur le sujet. Après avoir retweeté la levée de l’interdiction de se marier pour les couples homos en Pennsylvanie, l’interprète de Noé a souhaité clarifier sa position une bonne fois pour toutes:

russell crowe twitter

«M’insulter ne m’empêchera pas de soutenir les droits des personnes LGBT. Les lois adoptées par le Bruneï sont hideuses. Cependant, mettre en danger le staff des hôtels de la chaîne Dorchester Collection pour politiser l’affaire n’est pas acceptable. Ce sont des gens très travailleurs qui ont une famille et qui viennent tous d’horizons très différents. Pour moi, il est inacceptable de les ignorer. Ce sont des gens que je connais et que je considère comme des amis. La décision de promulguer ces lois est épouvantable et répréhensible. Faites pression sur votre gouvernement pour casser les contrats commerciaux et refuser le pétrole du Bruneï.»

Photo Eva Rinaldi