Diffusé depuis quelques jours sur TF1 – notamment pendant la page de publicité précédant le 20 Heures –, un spot pour les chips TooGood met en scène un mannequin androgyne, Alex Wetter.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur TooGood Pub TV #3

Le message se veut volontiers provoquant et joue sur le genre. «J’assume complètement, affirme le mannequin. Moi, ça me fait rire.» Certain.e.s rient beaucoup moins: dans les commentaires YouTube sous la vidéo mais aussi sur la page Facebook de la journée de retrait de l’école initiée par Farida Belghoul, on ne prend pas les choses avec le sourire. «Perversion», «que des fiottes à la télé», «quelle décadence!»: les internautes manifestent publiquement leur aversion. «Je savais à quoi m’attendre et je n’en espérais pas moins», réplique Alex Wetter. Émilie Genevrier, responsable marketing pour la marque de chips, préfère voir les choses du bon côté: «Il y a bien quelques groupes extrémistes qui polémiquent et sont dans la détestation du monde environnant, mais la plupart des réactions que l’on a reçues sont sur le mode de l’humour, sur Twitter comme sur YouTube.»

Pour cette campagne dans laquelle quatre spots sont diffusés, la marque souhaitait «un ton décalé et en accord avec l’actualité». Ce jeu autour du genre et de l’androgynie est une façon pour TooGood d’affirmer sa volonté de «casser les codes» et de proposer «un contrepied». C’est d’ailleurs ce spot qui a suscité le plus de réactions. Pendant deux semaines, il sera diffusé sur TF1 et quelques chaînes de la TNT et du câble.