Les Revenants, The Walking Dead, etc. Depuis quelques années les séries sur les mort-vivants sont dans l’air du temps et cartonnent sur le petit écran. Dernière en date, la mini-série britannique de Dominic Mitchell, In The Flesh, diffusée depuis mars 2013 sur BBC 3 – la chaîne jeunesse de la BBC connue notamment pour sa série lesbienne Lip Service – avec pour l’instant deux saisons et 6 épisodes d’une heure environ à son actif, et récompensée dimanche 18 mai du Bafta 2014 de la meilleure mini-série.

Décrite comme une fiction dramatique, «In The Flesh ne questionne pas notre humanité en étudiant un groupe de survivants, analyse Dimension séries, un blog d’Arte, mais préfère interroger notre humanité sur la manière dont on va s’occuper de nos semblables touchés par la maladie». Avec pour personnage principal, Kieren Walker – joué par le très prometteur Luke Newberry –, 18 ans, atteint du syndrome du «partiellement-décédé» (SPD), la série met en scène un monde post-épidémie, immortalisé par la petite bourgade de Roarton, où vit la famille de Kieren et où s’affrontent une milice anti-zombie impitoyable et des morts-vivants non traités – les morts-vivants traités par des scientifiques, eux, réintègrent leur famille.

Si le lecteur ne s’affiche pas cliquez sur In The Flesh Series 2: Teaser trailer – BBC Three

Au fil des épisodes, l’intrigue fait la part belle aux histoires des différents personnages atteints du syndrome, et leur difficile réintégration dans un monde qui les rejette – en partie –, un peu à l’image des Revenants. Qui plus est, Kieren est gay, et le dernier épisode diffusé dimanche 18 mars – troisième épisode sur six pour cette deuxième saison – réserve une petite surprise aux fans de la série.

Attention spoiler:

En effet, dans les toutes dernières secondes de l’épisode, Kieren se jette sur Simon – interprété par Emmett Scanlan –, un nouveau personnage, apparemment envoyé par le prophète des morts-vivants pour l’embrasser de manière passionnée, et sans se voir opposer de résistance. Reste à connaître les suites de cette nouvelle dimension de l’intrigue, dans une série qui s’annonce très gay-friendly.

Si le lecteur ne s’affiche pas cliquez sur Simon Kieren «first» kiss from In The Flesh.

Via @AsDePique .

Photo Capture