Arcade Fire est sans aucun doute l’un des groupes de rock indé parmi les plus importants de ces cinq dernières années. Actuellement en tournée pour leur dernier album Reflektor, dans les bacs depuis octobre 2013, les Canadiens enchaînent les clips après ceux de Reflektor et d’Afterlife. Dernière en date, la vidéo pour leur chanson We Exist, publiée sur YouTube ce vendredi 16 mai, à la veille de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie. Et ce n’est certainement pas une coïncidence.

Car, si le groupe est déjà connu pour son engagement général, on savait le titre We Exist (Nous existons, en français) porteur d’un beau message sur le respect de la différence et la visibilité LGBT. Les paroles font en effet explicitement référence à un fils qui questionne son père sur sa différence, le rejet des autres ou de la société de manière générale.

Retour à la vidéo, tournée pour partie lors de la dernière édition du festival Coachella en Californie. On y voit notamment un jeune homme – interprété par Andrew Garfield (Spiderman) –, qui s’y rase la tête avant de se travestir et d’enfiler une belle perruque blonde. Il se rend dans un bar redneck, où il est méprisé, puis frappé… Avant que tout ne bascule dans le noir. La suite, on vous laisse la découvrir. Mais quoi de plus beau que d’avoir le plus influent des groupes canadiens comme avocat de la visibilité LGBT ?

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Arcade Fire – We Exist

Photo Capture