Le site du Midi Libre a publié l’interview de Jean-Claude Jézéquel, un entrepreneur qui a fait le pari de créer une résidence de vacances gay-friendly (photo) dans le village de Roussillon-en-Provence, dans le Vaucluse. Un pari osé mais qui selon le promoteur va trouver sa clientèle, notamment à l’étranger. Mais les personnes hétérosexuelles y seront donc persona non grata? «Gay-friendly, cela veut dire que les couples homos qui vivront là vivront harmonieusement avec des voisins qui partagent les mêmes valeurs et des gens qui ne les jugeront pas, insiste le promoteur. Mais cette résidence est ouverte à tous sans discrimination aucune mais en toute connaissance du concept. Quand on crée une résidence pour les personnes âgées, on ne parle pas de ghetto.» Couples et famille seront donc les bienvenus dans cette résidence haut-de-gamme qui comptera 21 appartements.

Suite à cet article, Midi Libre en a aussi profité pour rencontrer un responsable de Villages Group, l’investisseur d’un autre projet de résidence gay-friendly pour les seniors à Sallèles-d’Aude dans l’Aude, que Yagg vous avait présenté l’été dernier. Dans le même état d’esprit, il tend à rassurer sur la peur de la ghettoïsation: «Ce ne sera pas une résidence réservée qu’aux gays et aux couples gays. Le village sera ouvert à tous. Sinon, ce serait un ghetto, ce que l’on ne veut pas et que la loi interdit. L’idée vient des États-Unis: ce village destiné aux personnes actives de plus de 50 ans se composera de 107 maisons. Les occupants se verront proposer toutes sortes d’activités.»

Deux articles à lire sur le site du Midi Libre, le premier ici, le second là.

Photo Capture