Interpellées en mai 2013 à proximité de la page de Fregene, à Rome, deux femmes de 29 et 34 sont accusées d’«attentat à la pudeur». Elles avaient beau avoir pris soin de s’éloigner des familles qui se trouvaient sur la plage, afin d’être au calme, les deux femmes risquent des poursuites judiciaires.

À lire sur 360° et La Repubblica [it].

Photo Capture