On sait l’Argentine très en avance en matière de droits humains, et notamment en ce qui concerne l’égalité des droits. Mais c’est également un laboratoire social, où fleurissent de nombreuses initiatives, notamment en matière de réinsertion. Ainsi, depuis fin 2011, à Buenos Aires, une école – ou plus précisément le lycée Mocha Celis – tente de remettre les jeunes trans’ sur les rails de l’école pour les amener vers un diplôme, ne serait-ce que l’équivalent de notre baccalauréat.

Comme le souligne Francisco Quiñones, directeur de l’école, interrogé un par le magazine LGBT suisse 360°, «85 % des personnes trans n’avaient pas fini leurs études secondaires, et une grande majorité avait envie de les reprendre». L’initiateur de ce projet pionnier, qui a découvert la situation en tournant un documentaire, poursuit: «Au début, on a pensé les aider à retourner dans le système scolaire classique, mais elles risquaient de revivre les discriminations et moqueries vécues plus jeunes. Donc on a décidé de créer une école de toute pièce.» La première promotion d’une trentaine d’élèves devrait être diplômée à la fin de l’année, avec pour certain.e.s l’objectif d’aller à l’université.

À lire sur 360°.

Photo Capture