Un lecteur de Sud Ouest, Jean-Pierre Louvet, a écrit au médiateur de la rédaction pour questionner l’habitude qu’ont prise certain.e.s journalistes de parler de «mariage gay» dès lors qu’il est question de l’union d’un couple de même sexe. «Il y a un même mariage avec les mêmes droits puisque la loi a étendu à tous les couples le régime commun du mariage, écrit ce lecteur. Ceci signifie que tous les couples sont égaux en dignité et que la société ne fait aucune différence sur la base de leur composition. Or parler de mariage gay revient à établir, même si c’est involontaire, une discrimination entre deux types de couples. Et comme je ne suis pas naïf, il est évident que la discrimination introduite par cette expression n’est pas involontaire de la part de certains. Bref parlons de mariage, en précisant, si c’est nécessaire, mariage entre personnes de sexes différents ou mariage entre personnes de même sexe.»

Le médiateur assure qu’en employant les termes de «mariage gay» ou de «mariage homosexuel», la rédaction du journal ne se veut pas discriminante, mais qu’elle agit ainsi sous les poids combinés de «la tradition et du temps». La remarque de ce lecteur qui se veut éloigné de tout militantisme permet désormais au quotidien «d’ouvrir une réflexion». À lire sur Sud Ouest.

Illustration Gami