[Mise à jour, samedi 16h] Ajout de l’assocation CARAM’ELLES.

Pour la troisième année consécutive, Le Refuge et l’Institut Randstad ont lancé début janvier un concours pour soutenir des initiatives associatives contre l’homophobie et la transphobie.

Comme l’an dernier, Yagg est partenaire de cette nouvelle édition du concours et un projet sera choisi par les internautes de Yagg parmi les douze qui ont été envoyés à l’association.

L’Institut Randstad dotera le Prix «Le Refuge/Institut Randstad – Initiatives contre l’homophobie et la transphobie» d’un chèque de 5000 euros. Le projet plébiscité par les internautes de Yagg recevra une dotation de 2000 euros. Les résumés des dossiers de candidatures sont visibles sur Yagg.com du 5 mai au 9 mai (lire ci-dessous).

Les deux projets gagnants de 2014 seront dévoilés par la présidente du jury, Roselyne Bachelot, ancienne ministre de la Santé, le 16 mai 2014. Roselyne Bachelot sera entourée d’Abdel Aïssou, directeur général du Groupe Randstad France et président de l’Institut Randstad, Jean-Luc Romero, président du Centre régional d’information et de prévention du sida Ile-de-France et de l’association Élus Locaux Contre le Sida, Christophe Martet, directeur de publication de Yagg, Jean-Jacques Augier, directeur de publication de Têtu, et plusieurs représentant.e.s du Refuge (dirigeant.e.s, bénévoles, partenaires, jeunes bénéficiaires).

En 2013, le jury avait récompensé les associations Chrysalide et Les Dégommeuses pour leurs actions de sensibilisation à la transidentité et aux droits des lesbiennes.

Vous avez jusqu’au 9 mai à minuit pour voter. Un seul vote par IP possible.

Pour connaître les associations participantes et découvrir le résumé de leur projets, lire leur fiche d’information en dessous du sondage.

Votez pour désigner le meilleur projet pour le concours contre l'homophobie et la transphobie Le Refuge/Randstad/Yagg

  • 18. UEEH (23%, 363 Votes)
  • 2. Aequalis (19%, 297 Votes)
  • 9. Des Hommes et des Elles (13%, 202 Votes)
  • 10. FSGL (11%, 183 Votes)
  • 3. Arc en Ciel Toulouse (9%, 139 Votes)
  • 11. IREPS (7%, 119 Votes)
  • 5. Compagnie Démons et Merveilles (5%, 75 Votes)
  • 15. Mag Jeunes LGBT (5%, 72 Votes)
  • 1. Académie gay et lesbienne (3%, 47 Votes)
  • 13. Le Girofard (1%, 20 Votes)
  • 16. Planning Familial 38 (1%, 15 Votes)
  • 12. La Môme perchée (1%, 12 Votes)
  • 8. Contact Haute-Garonne (1%, 11 Votes)
  • 4. Art'Up 13 (1%, 10 Votes)
  • 19. CARAM'ELLES (1%, 10 Votes)
  • 7. Contact Dordogne (1%, 10 Votes)
  • 14. Les Joyeux Reporters (0%, 6 Votes)
  • 17. Tabous! Asso et Emission (0%, 3 Votes)
  • 6. Compagnie Françoise Cado (0%, 2 Votes)

Nombre de votes: 1 596

Loading ... Loading ...

 

1.
Nom et but de l’association: ACADEMIE GAY ET LESBIENNE. L’association a pour objet la collecte, la sauvegarde et la transmission de l’histoire des luttes LGBT.

Nom et résumé du projet: Aujourd’hui archivons ensemble notre histoire pour demain. L’ACADEMIE GAY ET LESBIENNE a lancé en 2013 le projet « Aujourd’hui archivons ensemble notre histoire pour demain », qui doit se poursuivre dans les années à venir.
L’adoption du mariage pour tous en 2013 a marqué un tournant historique dans l’histoire des revendications LGBT en France. Les bénévoles de l’association ont continué à acheter, collecter et recueillir jour après jour tous les numéros des journaux, magazines hors LGBT qui ont mis en couverture des titres d’articles et/ou de dossiers sur les LGBT, le genre, le sexe, la sexualité et le sida… Les générations suivantes auront ainsi en mémoire et poursuivront les luttes de leurs aînés pour la reconnaissance et l’égalité des LGBT.

Pour plus d’informations: http://www.archiveshomo.info/

2.
Nom et but de l’association:
AEQUALIS. L’association a pour objet la lutte contre l’isolement des LGBT en mixant homos et hétéros, et la prévention de l’homophobie et du mal-être chez les jeunes.

Nom et résumé du projet: L’arc en ciel culturel. L’association AEQUALIS organisera une journée culturelle le 23 mars baptisée «L’arc en ciel culturel». Il s’agit de réunir ce jour-là des personnes LGBT et hétérosexuelles de tout âge pour leur permettre d’échanger en oubliant leur différence d’orientation sexuelle. Les organisateurs réaliseront des ateliers culturels (peinture, musique, photographie, bien-être, etc…), ainsi qu’une exposition d’œuvres de membres de l’association et d’une professionnelle. Par la suite, aura lieu une soirée de clôture où des bénévoles joueront un spectacle sur le thème de l’homosexualité, suivi d’un débat.

Pour plus d’informations : https://www.facebook.com/aequalis62

3.
Nom et but de l’association:
ARC EN CIEL TOULOUSE. L’association milite pour le respect des différences liées à l’identité de genre et l’orientation sexuelle.

Nom et résumé du projet: Lutter contre l’homophobie de la Maternelle jusqu’à l’Université. Le projet de l’association ARC EN CIEL TOULOUSE, intitulé « Lutter contre l’homophobie de la Maternelle jusqu’à l’Université» a été lancé en juin 2013 et ne connaît pas depuis de limite de durée. Il s’agit d’une exposition photos pédagogique. En l’occurrence, le thème pour cette année porte sur la littérature jeunesse contre les discriminations, l’objectif étant d’apporter les dernières références bibliographiques en matière de lutte contre l’homophobie notamment, aux équipes enseignantes. Plus généralement, ces expositions ont pour but de sensibiliser les élèves dès le plus jeune âge à l’homophobie, au moyen de supports adaptés.

Pour plus d’informations : http://www.aectoulouse.fr/

4.
Nom et but de l’association:
ART’UP 13. L’association est un collectif de professionnels de l’audiovisuel, désireux de mettre leurs compétences au service de projets engagés.
Nom et résumé du projet: Dans un couple homosexuel, qui est-ce qui fait la vaisselle ?. Le projet d’ART’UP 13, intitulé «Dans un couple homosexuel, qui est-ce qui fait la vaisselle ?», est un reportage qui sera lancée en mai 2014.Il relate l’expérience de membres de SOS Homophobie, qui ont effectué des IMS, et le dialogue que ces dernières instaurent entre les intervenants, les élèves et les professeurs dans les départements des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse. Mais c’est plus globalement une plongée au cœur des actions de cette association en PACA, les motivations qui ont guidé l’investissement des ses membres et les implications dans leur vie quotidienne qui nous est proposé. Le but des auteurs est avant tout pédagogique, à destination des bénévoles, des professionnels du milieu social et du grand public.

Pour plus d’informations: www.artup13.fr 

5.
Nom de l’association:
COMPAGNIE DEMONS ET MERVEILLES. Le collectif a pour objets la création, production, diffusion et représentation publique de spectacles pour réunir les amateurs du milieu théâtral.

Nom et résumé du projet: Les règles du gai savoir-vivre dans la société normale. Le projet de la COMPAGNIE DEMONS ET MERVEILLES est une pièce de théâtre intitulée «Les règles du gai savoir-vivre dans la société normale» qui sera présentée du 16 au 27 juillet 2014 dans le cadre du Festival Off d’Avignon.
Inspirée par l’œuvre de Lagarce, Les règles du savoir-vivre dans la société moderne, le duo XY, né au sein de la compagnie, a écrit cette pièce pour faire ressentir comment le présupposé de l’hétérosexualité des individus pouvait être source de malaises et de stéréotypes, notamment pour les personnes LGBT. L’objectif est de faire du spectacle le point de départ de rencontres avec des associations intervenants dans des lieux divers et un outil d’action à leur disposition.

Pour plus d’informations : http://demonsetmerveilles.voila.net/

6.
Nom et but de l’association:
COMPAGNIE FRANCOISE CADO. L’association a pour objet la création et la diffusion de spectacles vivants, ainsi que le développement des arts et de la culture sous diverses formes.

Nom et résumé du projet: Les Funambules. Le projet de la COMPAGNIE FRANCOISE CANDOL est un documentaire musical initié en 2013 qui s’intitule «Les Funambules». La réalisation s’étale de mars 2013 à décembre 2014. Un album, intitulé «Ni placard, ni lobby», d’une trentaine de chansons qui traitent, avec poésie et justesse, des thèmes de l’amour entre femmes, entre hommes, du coming-out, de l’abandon, du sida, de l’adolescence, de la vieillesse, des déceptions, des difficultés de parcours, du désir d’enfant, du bonheur… est prévu pour l’automne 2014. De nombreuses célébrités y sont associées et un concert a déjà été organisé avec succès à Paris le 6 avril. Un deuxième est prévu en octobre, une comédie musicale est même envisagée.

Pour plus d’informations : les-funambules.com

7.
Nom et but de l’association:
CONTACT DORDOGNE. L’association a pout but de favoriser le vivre ensemble, la santé et l’estime de soi des LGBT, le dialogue avec les proches, la prévention de l’homophobie.

Nom et résumé du projet: Théâtre forum sur l’homophobie et la transphobie. Le projet de l’association CONTACT DORDOGNE s’intitule «Théâtre forum sur l’homophobie et la transphobie». Le lancement est prévu en septembre 2014 et sa réalisation s’étalera sur toute l’année scolaire 2014-2015. L’idée serait de mettre en place des ateliers théâtre au sein d’établissements où se seraient produits des incidents à caractère homophobe par le passé. L’objectif est de sensibiliser par ce biais le plus grand nombre d’élèves possible à l’homophobie et la transphobie pour lutter contre ces discriminations, mais aussi prévenir le suicide et les conduites à risques liés à l’orientation sexuelle.

Pour plus d’informations : http://www.contactdordogne.org/

8.
Nom et but de l’association:
CONTACT HAUTE-GARONNE. L’association a pout but de favoriser le vivre ensemble, la santé et l’estime de soi des LGBT, le dialogue avec les proches, la prévention de l’homophobie.
Nom et résumé du projet: Le lancement du projet de CONTACT HAUTE-GARONNE, intitulé « Quand le regard des autres fait la différence » est prévu à partir de septembre 2014. Les auteurs ont recueilli des témoignages de personnes touchées, de près ou de loin par les discriminations liées à l’identité de genre ou l’orientation sexuelle, qu’ils ont mis en évidence à travers une exposition photos, cette dernière servant de base par la suite à des débats sur l’homophobie et la transphobie. Le cadre privilégié est le milieu sportif dans les banlieues sensibles et les zones rurales, avec pour objectif de lutter contre les stéréotypes et injustices qui y sévissent, en raison, notamment, du poids de la religion et des différentes approches culturelles vis-à-vis de l’homosexualité.

Pour plus d’informations: www.asso-contact.org/13

 

9.
Nom et but de l’association:
DES HOMMES ET DES ELLES. L’association a pour objet l’aide et l’assistance à la reconstruction et à la valorisation de l’image de soi, par le biais d’une approche artistique.

Nom et résumé du projet:  Exposition artistique Des Hommes et des Elles. L’association DES HOMMES ET DES ELLES a créé une « Exposition artistique Des Hommes et des Elles », initiée en janvier 2013 et dont la 1ère présentation a eu lieu du 4 au 8 novembre 2013 à la mairie de Montpellier. D’autres sont prévues jusqu’en décembre 2014. L’idée est de réunir des artistes et des jeunes, notamment LGBT, qui ont, suite parfois à un rejet de leur famille, une image dévalorisée de d’eux-mêmes. Ces artistes vont, en collaboration avec les jeunes, travailler à une amélioration du regard que ces derniers portent vis-à-vis de leur propre personne.

Pour plus d’informations: https://www.facebook.com/deshommesetdeselles

 

10.
Nom et but de l’association:
FSGL: La FEDERATION SPORTIVE GAIE ET LESBIENNE. L’association a pour but la promotion de toutes les activités sportives, la lutte contre toute forme de discriminations, au sein de réseaux sportifs LGBT.

Nom et résumé du projet: La FSGL organise le Tournoi International de Paris du 6 au 9 juin. Réunissant plus de 2000 athlètes français et internationaux dans plus de 25 disciplines sportives, ce tournoi, créé à l’origine en 2010 pour porter la candidature de Paris aux Gay Games, a pour objectifs, d’une part, de sensibiliser les spectateurs aux différents critères de discrimination et, d’autre part, de supprimer au maximum les barrières qui découragent ceux qui y sont sous-représentés d’y participer.

Pour plus d’informations : http://paris-tournament.com/

11.
Nom et but de l’association: IREPS (Institut de Ressources en Psychologie du Sport). L’association a pour but de rendre disponible les connaissances en psychologie dans le domaine de la pratique corporelle.

Nom et résumé du projet: Dispositif global de prévention des violences LGBTphobes dans le milieu sportif de la région Languedoc-Roussillon. Le «Dispositif global de prévention des violences LGBTphobes dans le milieu sportif de la région Languedoc-Roussillon» de l’IREPS a été lancé en janvier 2014. L’objectif est notamment de lutter contre les LBGTphobies dans le sport, en intervenant auprès des sportifs, mais aussi de l’ensemble des acteurs de leur écosystème. Cinq actions seront déclinées : un comité de pilotage, des séances de prévention auprès des sportifs de haut niveau de la région, des sessions de formation à destination des professionnels du sport et de la santé, des dispositifs spécifiques de prévention des maltraitances en milieu sportif et une brochure de sensibilisation pour les sportifs et leur entourage.

Pour plus d’informations: Institut de Ressources en Psychologie du Sport

12.
Nom de l’association:
LA MÔME PERCHEE. L’association a pour buts la promotion de l’art théâtral, la réalisation de pièces de théâtre, la lutte pour l’égalité et contre les discriminations.

Nom et résumé du projet: Déjouons les stéréotypes de genre. L’association LA MÔME PERCHEE a lancé son projet, intitulé «Déjouons les stéréotypes de genre», en septembre 2013. La réalisation a débuté en février 2014 et s’étalera sur toute la saison 2014 – 2015. Il s’agit de l’adaptation du conte La princesse qui n’aimait pas les princes en un spectacle pluridisciplinaire (projection numérique en fond de scène, jeu des comédiennes-chanteuses, présence de musiciens sur la scène) à destination aussi bien des enfants (à partir de 4ans) que des adultes. L’objectif est déconstruire les stéréotypes de genre, lutter contre l’homophobie en sensibilisant les enfants très tôt ainsi que les adultes qui les encadrent, à travers ce spectacle-vivant, plus à même de retenir leur attention.

Pour plus d’informations: http://www.lamomeperchee.com/

13.
Nom et but de l’association:
LE GIROFARD. L’association a pour buts d’accueillir, d’écouter les LGBT, de promouvoir leurs santé, bien-être et droits, développer localement des actions interassociatives.

Nom et résumé du projet: L’association LE GIROFARD organise le 17 mai le projet « Concerts contre l’Homophobie (IDAHOT) » à Bordeaux. Plusieurs associations partenaires seront invitées à tenir un stand dans le village associatif, notamment l’association TRANS 3,0 qui fera signer une charte engageant les journalistes de la région à faire attention dans leurs propos et articles à respecter les personnes transgenre, l’association LGP BORDEAUX qui présentera son exposition photos « GAMUT », le groupe mémoire du GIROFARD qui présentera son exposition sur «Mémoire de l’homosexualité à Bordeaux ». A midi, un arc-en-ciel géant sera fait par le public, suivi d’un pique-nique. Tout au long de la journée et la soirée, 9 groupes musicaux animeront les festivités.

Pour plus d’informations : www.le-girofard.org

14.
Nom de l’association:
LES JOYEUX REPORTERS. L’association a pour but de permettre aux LGBT d’être informés, de se rencontrer, de participer et de partager une multitude d’activités diverses.

Nom et résumé du projet: LES JOYEUX REPORTERS ont présenté en 2011 un court-métrage réalisé par Valérian Cadici, intitulé « Et si… », qui mettait en scène la vie d’un couple hétérosexuel dans un monde inversé. Le but était de permettre aux hétérosexuels de se faire une idée des discriminations dont sont victimes les homosexuels dans notre monde.
Fort du retour positif de la presse et du public, l’association souhaite cette fois faire un long-métrage exposant la vie d’un homosexuel dans notre monde et d’un hétérosexuel dans un monde inversé, tous deux victimes du rejet de leur société du fait de leur situation minoritaire.

Pour plus d’informations : http://joyeuxreporters.free.fr/

15.
Nom et but de l’association:
MAG JEUNES LGBT.  L’association a pour but d’aider les jeunes à mieux vivre et assumer psychologiquement leur orientation sexuelle et identité de genre.

Nom et résumé du projet: Création d’une antenne à Strasbourg. Le MAG JEUNES LGBT, basé en Ile-de-France, a lancé la «Création d’une antenne à Strasbourg » dont la 1° permanence est prévue le 30 avril 2014. Cette association a 3 activités qui sont l’accueil de jeunes LGBT lors de ses permanences, la lutte contre les LBGTphobies et discriminations en milieu scolaires à travers des IMS, la prévention contre les IST et le SIDA via des ateliers participatifs. L’idée est de mettre en relation des jeunes bénévoles avec des jeunes LGBT qui vivent mal leur situation. Constatant qu’une partie de ces derniers venaient de province, ils ont décidé de créer une antenne à Strasbourg, d’où étaient issus un grand nombre de ces jeunes, en collaboration avec le centre LGBTI La Station qui y est implanté.

Pour plus d’informations: http://www.mag-paris.fr/

16.
Nom de l’association:
PLANNING FAMILIAL 38.  L’association défend le droit à la contraception, à l’avortement, à l’éducation à la sexualité et lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes.

Nom et résumé du projet: Création d’un réseau d’actions et d’accueil trans. Le PLANNING FAMILIAL DE L’ISERE a lancé la «Création d’un réseau d’actions et d’accueil trans» en novembre 2013 qui vocation à se pérenniser. C’est un programme multi-partenarial dont l’objectif est de contribuer activement à la lutte pour la reconnaissance de la transidentité. Les différentes actions déclinées sont l’organisation d’une soirée sur les formes d’accompagnement social des personnes transidentitaires (novembre 2013) avec le GEST, la construction d’un réseau d’actions avec le GEST et l’ASSPA, l’organisation d’une formation des Conseillères Conjugales et Familiales (CCF) et des médecins du Planning de l’Isère toujours avec ces 2 associations et, la mise en place de permanences d’accueil dans leurs locaux à Grenoble.

Pour plus d’informations : www.38.planning-familial.org

17.
Nom et but de l’association:
TABOUS ! ASSO ET EMISSION. L’association a pour but de lutter contre toutes les discriminations par une large sensibilisation du public à travers une émission radio.

Nom et résumé du projet: Tabous ! L’Emission, et la soirée. L’association TABOUS ! ASSO ET EMISSION existe depuis 4 ans. Son projet, «Tabous ! L’Emission, et la soirée», est dans la continuité de ce qu’elle fait depuis sa création, à savoir son émission mensuelle radiophonique diffusée également sur Radio Grille Ouverte depuis septembre 2012. Ses 5 chroniqueurs relayent l’actualité et des témoignages relatifs aux thèmes qu’ils développent, notamment les discriminations envers les personnes LGBT, via Radio Grille Ouverte mais aussi les réseaux sociaux. Ils sont par ailleurs partenaires du festival du film d’Alès. Ils ont pour objectif de créer leurs propres festival et webradio.

Pour plus d’informations: https://fr-fr.facebook.com/pages/Tabous-Asso-Emission/448132925217299

18.
Nom et but de l’association:
UEEH (Universités d’Eté Euroméditérranéennes des Homosexualités). L’association organise des congrès et évènements LGBTQIF réunissants des personnes venues de France, mais aussi d’Europe et du bassin méditerranéen.

Nom et résumé du projet: Manifestation annuelle des UEEH. Les Universités d’Eté Euroméditérranéennes des Homosexualités organisent la «Manifestation annuelle des UEEH» du 17 au 30 juillet 2014 à Marseille. Réunissant plus de 200 personnes LGBTQIF, cette manifestation sera ponctuée d’ateliers (sur la santé, la situation des LGBTQIF à l’international, des stands d’associations partenaires et une imprimerie populaire), d’un colloque sur les rapports inter-générationnels dans les actions et les mémoires LGBTQIF et d’une soirée publique dans un bar associatif du centre-ville de Marseille. L’objectif est de rassembler des personnes correspondant à la diversité sociale et internationale des LGBTQIF lors des différents échanges qui auront lieu et de renforcer les liens avec les associations partenaires, voire en créer de nouveaux.

Pour plus d’informations : www.ueeh.net

 

Ajout de cette association dont le dossier est parvenu dans les temps, mais n’avait pas été traité au moment de la publication de l’article.

19.
Nom et buts de l’association: CARAM’ELLES. Fédérer et rassembler les Femmes autour d’activités et de projets communs ; dans un esprit de solidarité, d’égalité, et d’écocitoyenneté et de mieux vivre ; tisser des liens inter-générationnels et socioculturels afin de lutter contre les exclusions et de rompre la solitude et l’isolement des Femmes.

Nom et résumé du projet: Web série lesbienne. Le projet a commencé en novembre 20013 par l’écriture de quelques épisodes, la mise en place d’un blog et la recherche de moyens humains et financiers, le découpage et le story-board du premier épisode sont en cours, le tournage devrait se passer en mai ainsi que le montage pour une mise en ligne du premier épisode fin mai, le tournage du deuxième épisode est prévu pour fin mai, avec montage et mise en ligne pour fin juin. Les 3 derniers épisodes seront réalisés au cours de l’été.
Cette web-série est destinée à changer la conscience collective de la vision des femmes en général, à lutter contre la lesbophobie (mélange de sexisme et d’homophobie) et à assurer une visibilité lesbienne positive afin que les lesbiennes éliminent leur mal-être et assument pleinement et en toute plénitude leur homosexualité. La réalisation est locale (à Nice) mais aura une visée nationale, voire internationale francophone.
Chaque épisode traitera d’un thème, avec toujours les mêmes objectifs pour toute la série (visibilité lesbienne positive et lutte contre les discriminations).
L’action est collective et portée par des femmes, chacun a participé ou va participer à l’action par différentes tâches : écriture, technique, tournage…

Pour plus d’informations: http://caramelles06.free.fr/