Pour le premier anniversaire de la loi ouvrant le mariage, le photographe a publié sur Facebook une «bannière « réconciliation »» sur laquelle figurent les signatures de Nicolas Sarkozy, Carla Bruni-Sarkozy, Gérard Depardieu et Anouk Aimé, sous «sa» Marianne.

Au-delà du choix surprenant des signataires – un ex-président pas particulièrement gay-friendly, un acteur proche du président russe Vladimir Poutine… –, la véracité même des signatures semble remise en question. Selon Le Figaro, elles auraient été «récupérées hors contexte», lors d’une représentation de la pièce Love Letters, dans laquelle jouaient Gérard Depardieu et Anouk Aimé.

«Ce sont des méthodes scandaleuses, il n’a jamais cautionné ou donné son accord pour que son nom soit associé à cette démarche, s’indigne la porte-parole de l’ancien Président de la République, citée par Le Figaro. Toute action judiciaire pourra être envisagée pour faire cesser ce trouble.» ««Il n’a pas signé un papier en blanc, il n’y a pas de photomontage», réplique le photographe, qui pourrait donc faire face à un nouveau procès.

À lire sur le site du Figaro.

Via Lycopène Champion.