Depuis hier, l’affaire a fait le tour des médias: à la sortie d’une boîte gay dimanche matin, Julien et Lucas appellent un véhicule de tourisme avec chauffeur (VTC) via la plate-forme Uber. Problème, à son arrivée le chauffeur découvrant d’où viennent ses clients refuse de les prendre et les insulte: «Non je ne prends pas de pédales», a-t-il dit aux deux hommes, avant de les menacer quand l’un d’eux a pris en photo sa plaque d’immatriculation. Suite à cette altercation, les deux étudiants ont relayé leur mésaventure sur Twitter:

À peine quelques heures plus tard, l’entreprise de VTC a réagi:

Les deux hommes ont rapidement reçu de nombreux messages de soutien:

… Même Vélib’ qui a profité de l’affaire pour faire un petit coup de com’:

«Ce comportement n’est évidemment pas acceptable sur le réseau Uber, et n’est en rien le reflet du service proposé au quotidien par l’ensemble de nos partenaires», a déclaré Pierre-Dimitri Gore-Coty, le dirigeant d’Uber pour la France. Julien et Lucas ont déclaré vouloir porter plainte.

Photo José María Pérez Nuñez