Guère de nouveauté dans les propos qu’a tenus ce matin Christine Boutin au micro de RMC et BFM TV. Interviewée par Jean-Jacques Bourdin sur la présence de Manuel Valls au Vatican ce week-end, la candidate du mouvement Force Vie aux élections européennes a également évoqué son désir de voir abrogée la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. «S’il y a une volonté politique, on peut l’abroger», a-t-elle affirmé, ajoutant que «l’apaisement» voulu par le gouvernement ne pourrait survenir qu’à cette condition.

Le fait que le gouvernement recule sur la promesse de la PMA en soulignant qu’elle ne sera pas autorisée pour les couples de femmes au cours du mandat de François Hollande n’est selon elle pas un gage suffisant de bonne volonté car elle estime qu’à terme, cette avancée sera finalement accordée. «C’est inscrit dans la logique du mariage gay [sic], évidemment, a-t-elle analysé. À partir du moment où il y a une loi qui instaure le mariage gay, on ne pourra pas dans le temps empêcher la PMA pour les homosexuelles.»

Quant à ses déclarations sur le fait que l’homosexualité est une abomination, elle a précisé qu’il s’agissait «d’un mot maladroit dans le contexte actuel et le temps dans lequel nous vivons. Mais quand on lit l’ensemble du texte, on voit très bien que je ne condamne aucune personne homosexuelle.» Elle a par ailleurs estimé que l’avortement relève de «l’homicide volontaire».

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Boutin: « On ne pourra pas empêcher la PMA pour les homosexuels »