Julien Massillon
: Death By Chocolate, Sia
La chanson parfaite pour justifier qu’on s’empiffre de chocolat après une rupture (qui peut opportunément survenir à Pâques).

 


Florian Bardou
: Lollipop, Mika:
Au pays des candies, les sucettes à l’anis ont vite été remplacées par les très colorées lollipops de Mika. Chanson sucrée aux accents acidulés, ce tube, pour le moins candide, du premier album du chanteur britannico-libanais donne envie de casser la baraque en sautant dans tous les sens. Ou d’acheter une chupa chups. Au choix.

 

http://www.youtube.com/watch?v=tWPFtUTm-Ng&feature=player_detailpage


Bénédicte Mathieu
: You’re The Cream In My Coffee, Marlene Dietrich
Comment Marlene Dietrich a décroché le rôle principal de L’Ange Bleu, de Josef von Sternberg qui a lancé son immense carrière? Avec une chanson sucrée. Elle le raconte lors d’un concert en 1968.

 


Judith Silberfeld
: It’s happening with you, kd lang
Une fois de plus, ce n’est pas mon premier choix qui se retrouve dans la playlist. Au départ je voulais The Candy Man chanté (mal) par Jennifer Tilly dans Susie et les Baker Boys, mais je ne trouve pas la vidéo. Cela dit, ce n’est pas plus mal, cette chanson de kd lang est beaucoup plus joyeuse et sautillante et sucrée (pour autant que la citronnade soit sucrée).

 


Noémie Cagniart
: La Femme Chocolat, Olivia Ruiz
Une vidéo très gourmande en cette belle période de Pâques…

 


Maëlle Le Corre
: Lune Bulle et Only Knees, Dionysos
Depuis toujours, les saveurs sucrées peuplent les chansons du groupe Dionysos. Dans cette étrange rengaine extraite de Haïku (leur meilleur album à mon goût), la nuit est «un Coca Cola avec la lune comme un unique bulle…»

 


Fatima Rouina
: Gourmandises, Alizée
Que m’évoque Pâques? Le retour du petit Jésus, un jour férié bien mérité, des œufs à foison, du chocolat au lait, du chocolat noir, du chocolat multicolore et Alizée en petit robe légère. Vous avez dit kitsch?

 


Christophe Martet
: My favorite things, Sarah Vaughan
Il y est question de «crisp apple strudels» et dans la version hollywoodienne, c’est très sucré. Mais écoutez-le par Sarah Vaughan et ce tube prend une toute autre dimension.


Photo
Sister72