[mise à jour, 19h20] Correction des montants que doit verser le prévenu

«C’était mon mariage, le plus beau jour de ma vie. Ces insultes restent une tache indélébile», avait témoigné Vincent Boileau-Autin après la cérémonie qui l’a vu s’unir à Bruno. Le 29 mai 2013, les deux hommes ont été le premier couple de même sexe à s’unir légalement en France. Le début de la cérémonie avait toutefois été perturbé par une poignée de manifestant.e.s opposé.e.s à l’égalité des droits, qui avaient projeté des pétards et des fumigènes. Une personne avait été interpellée par la police. Il s’agit d’Arnaud Belda, qui a été condamné ce mardi 22 avril à deux mois de prison avec sursis pour injures homophobes, rapporte l’AFP.

Il doit également verser 3800 euros de dommages et intérêts à Vincent et Bruno Boileau-Autin, 1300 euros au Collectif contre l’homophobie et 800 euros à la Lesbian & Gay Pride Montpellier. Élève ingénieur, il a nié avoir tenu des propos homophobes lors d’une audience qui a eu lieu le 4 mars. Le rapport d’un policier qui l’a vu injurier les deux hommes en raison de leur orientation sexuelle a toutefois joué contre lui. L’avocat d’Arnaud Belda, maître Pierre-Marie Bonneau, avait plaidé le droit à la «liberté d’expression» pour son client.

Le tribunal correctionnel a finalement suivi les réquisitions du procureur.

Photo Capture