Fin février, la compagnie de théâtre La Môme Perchée était confrontée à une annulation de son spectacle, La Princesse qui n’aimait pas les princes, une adaptation d’un conte écrit par Alice Brière-Hacquet (aux éditions Actes Sud). Trop peu conventionnel, le spectacle destiné aux enfants avait semble-t-il fait peur à la municipalité du Perreux-sur-Marne qui avait annulé une représentation auquel devait assister une cinquantaine d’enfants. La troupe avait alors réagi pour protester contre un climat de censure globale qui vise de plus en plus les œuvres culturelles qui cherche à questionner auprès du jeune public les constructions sociales liées au genre, de Tomboy au livre pour enfants Tous à Poil, en passant par le programme pédagogique l’ABCD de l’égalité.

Aujourd’hui, la compagnie La Môme Perchée demande un coup de pouce financier à tou.t.e.s ceux et celles qui sont sensibles à son travail pour la réalisation du film d’animation, des costumes et du décor. La Princesse qui n’aimait pas les princes est un spectacle transdisciplinaire, soutenu par SOS homophobie, qui raconte «l’émancipation d’une jeune fille, évoquant en filigrane le poids des traditions patriarcales, des normes de genre et la difficulté à exprimer son amour lorsqu’il est « extra-ordinaire ».»

Participez au financement de La Princesse qui n’aimait pas les princes

Photo La Môme Perchée