Dans une plainte qu’il dit avoir déposée hier, Michael F. Egan III, un homme hétérosexuel âgé de 31 ans, affirme avoir été victime d’agressions sexuelles lorsqu’il était âgé de 17 ans. L’homme affirme que le réalisateur gay Bryan Singer (photo), derrière la caméra pour plusieurs films de la saga X-Men, l’aurait violé et drogué.

Les faits auraient eu lieu il y a 14 ans dans le manoir de Marc Collins-Rector, fondateur de la société de production Digital Entertainment Network. Marc Collins-Rector, condamné pour agression sexuelle, aurait violé Michael F. Egan III sous la menace d’une arme, mais la victime n’a pas porté plainte contre lui, se concentrant uniquement sur Bryan Singer. À plusieurs reprises, celui-ci aurait forcé Michael F. Egan III à boire de l’alcool et à prendre de la cocaïne, tout en lui promettant un rôle dans un prochain film. Il l’aurait également violé. La victime demande aujourd’hui 300000 dollars de dommages et intérêts.

Dans un communiqué, l’avocat de Bryan Singer dément ces allégations: «Les accusations contre Bryan Singer sont absolument dénuées de fondement. Nous avons l’assurance absolue que Bryan sera disculpé et lavé de tout soupçon dans cette affaire absurde et diffamatoire. Il est évident que cette plainte a été déposée pour obtenir de la notoriété à l’heure où le nouveau film de Bryan, X-Men: Days of Future Past, sera au cinéma dans quelques semaines.»

À lire sur Gawker.