La tentative de suicide de son fils de 11 ans a profondément marqué Tiffany Morones-Suttle qui n’imaginait pas une seule seconde ce que son fils traversait: «J’avais vu les choses dans les journaux et j’étais là: « Waouh, comment un enfant peut en arriver à ce point? Où sont ses parents, où sont ses enseignant.e.s? » Et après, on a le nez plongé en plein dans une situation similaire et on se dit: « Attendez… J’étais là pourtant. Mais il faut prendre du recul et reconnaître que c’est nous tou.te.s qui devons faire un effort pour changer.»

Aujourd’hui, son fils Michael se porte mieux, mais il ne parvient toujours pas à communiquer et selon un.e neurologiste qu’elle a consulté récemment, il pourrait avoir développé un syndrome d’enfermement. Si cette perspective n’a rien de réjouissant, elle reste toutefois préférable à celle que Tiffany Morones-Suttle affrontait il y a encore quelques semaines lorsqu’on lui a recommandé de préparer les funérailles de son fils. Sa vie est aujourd’hui hors de danger. Pour transformer cet événement douloureux en quelque chose de positif, elle a lancé la fondation Michael Morones qui recueille des dons et œuvre pour le bien-être des jeunes. Dans le cadre du concert Broadway contre le harcèlement à New York, plusieurs personnalités de premier plan – comme Sir Ian McKellen et Sir Patrick Stewart ou encore Mary-Louise Parker de Weeds – ont pris la parole en faveur de Michael Morones. Les bénéfices ont été reversés à la fondation.

Pour voir la vidéo, cliquez sur Mom of Michael Morones, 11 Year-Old Bullied Over « My Little Pony », Speaks Out on Son’s Suicide Attempt