Boy George était ce samedi 12 avril l’invité de Laurent Ruquier sur France 2 dans On n’est pas couché. Le chanteur britannique s’est notamment confié sur le coming-out et l’importance d’être soi, soulignant qu’être «soi-même, c’est la chose la plus politique qu’on puisse faire». Ce n’est que plusieurs années après l’essor de sa carrière et son propre coming-out qu’il a pris conscience de l’ampleur du message qu’il a pu faire passer en permettant à d’autres jeunes de s’accepter, lui-même y étant parvenu grâce à l’influence de David Bowie.

À partir de la 20e minute environ dans la vidéo ci-dessous, Laurent Ruquier interroge le chanteur sur son rapport au mariage.  Celui-ci commence par poser des questions sur ce qui pousse les opposant.e.s à cette avancée à se montrer aussi virulent.e.s dans leur lutte contre l’égalité des droits alors qu’on ne demande justement pas à ces personnes d’épouser une personne de même sexe. Lui-même ne songe pas à se marier — «Il faudrait déjà que je trouve quelqu’un qui veuille bien m’épouser et ça me semble compliqué», a-t-il précisé avec le sourire – et invite les homophobes à changer de perception sur l’homosexualité.

«Les homophobes sont obsédé.e.s par ce que font les homos au lit, ces gens ne pensent qu’à ça, ils ne pensent pas qu’on a des vies au-delà de ce qu’on fait dans nos chambres, et ce que je veux dire, c’est que ça ne prend que trois heures par mois et encore j’exagère! Je ne fais pas autant l’amour que ça, et c’est la même chose pour les hétéros. On ne passe pas notre vie à faire l’amour: on a un métier, on a des factures à payer, faut qu’on aille voir nos mères, qu’on s’occupe de nos animaux domestiques et il y a quand même des gens qui sont obsédés par le sexe, il faut arrêter! Prenez un thé!»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Boy George On n’est pas couché 12 avril 2014 #ONPC