Les cérémonies de remises de prix se suivent et se ressemblent souvent, même si certaines sont plus drôles que d’autres. Les GLAAD Media Awards ont cependant ceci de différent qu’ils ne récompensent pas simplement le travail effectué mais aussi l’impact de ce travail dans la vie quotidienne.

Samedi soir, ont ainsi notamment été distinguées l’actrice Laverne Cox et Jennifer Lopez, en tant que productrice de la série The Fosters.

La première a reçu le Prix Stephen F. Kolzak, qui récompense un.e professionnel.le des médias ouvertement gay, lesbienne, bi.e ou trans’ qui promeut avec efficacité l’égalité. Elle a été récompensée pour son rôle dans Orange Is The New Black, son travail de productrice sur le documentaire Free CeCe sur CeCe McDonald et sa volonté constante de parler des personnes trans’ dès qu’elle en a la possibilité, en particulier lorsqu’elle est interviewée. C’est Ellen Page qui lui a remis cette récompense, elle qui, dans son discours de coming-out le 14 février dernier, avait cité Laverne Cox parmi les personnes qui lui ont donné l’envie et le courage de sortir publiquement du placard. L’actrice a d’ailleurs fait allusion à ce moment, en expliquant qu’une des bonnes choses qui en découlaient était la possibilité qu’elle avait désormais de remercier et soutenir ouvertement celles et ceux qui lui donnent force et courage.

 

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Ellen Page presents award to Laverne Cox at #glaadawards

Après avoir remercié GLAAD pour son travail, «surtout ces 12 derniers mois, pour garantir que le T ne soit pas tu dans la communauté LGBT», Laverne Cox a pointé du doigt, concrètement, le travail qui doit encore être fait:

«C’est vraiment difficile pour moi d’être ici aujourd’hui et de recevoir un prix. Hier, ma sœur trans’, une femme du nom de Monica Jones, a été jugée coupable d’un crime à Phoenix, Arizona, de quelque chose comme d’avoir «manifesté de la prostitution», quel que chose comme ça, ce qui en clair veut dire qu’en tant que femme trans’ de couleur qui marche dans un certain quartier, on peut se faire arrêter pour prostitution, simplement parce que l’on marche.»

Étudiante à l’Arizona State University (ASU), Monica Jones a été arrêtée en mai 2013, puis interpellée quatre autres fois depuis, alors qu’elle marchait simplement dans la rue.

Laverne Cox a aussi rendu hommage à Candis Cayne, première actrice trans’ à obtenir un rôle récurrent dans une série, en l’occurrence Dirty Sexy Money, puis à son agent: «Pendant des années, j’ai essayé de faire carrière en tant qu’actrice, pour faire ce que j’aimais le plus, et je me suis entendu dire à de nombreuses reprises par des agents qu’ils ne savaient pas quoi faire de moi, et que je ne travaillerais jamais.»

Elle a également rappelé que les personnes LGBT sont aussi des personnes de couleur et a appelé chacun.e à s’interroger sur le fait que l’on peut tou.te.s être des oppressseurs/euses et que l’on peut aussi tou.te.s combattre l’oppression.

Laverne Cox a eu droit à une petite suprise, quand Ellen Page a fait venir sa mère, Gloria, sur scène:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Ellen Page has a surprise for Laverne Cox at the #glaadawards‬

C’est la top model Naomi Campbell qui a présenté Ellen Page avant la remise du prix à Laverne Cox, et elle en a profité pour saluer le succès de la mannequin trans’ Carmen Carrera:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Naomi Campbell voices support for trans model Carmen Carrera at the #glaadawards‬

Jennifer Lopez, elle, a reçu le Vanguard Award, l’équivalent du Stephen F. Kolzak Award mais pour les allié.e.s. La série qu’elle produit, The Fosters, dont on espère qu’elle sera un jour diffusée en France, a été désignée Meilleure série dramatique. Jennifer Lopez a une nouvelle fois évoqué sa tante lesbienne (son discours est à partir de 3’21):

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Rita Moreno presents Vanguard Award to Jennifer Lopez at the #glaadawards‬

Le prix lui a été remis par l’actrice portoricaine Rita Moreno, qui a notamment reçu un Oscar pour son interprétation d’Anita dans West Side Story.

Outre Jennifer Lopez et Laverne Cox, des prix ont notamment été remis à Manny de Guerre, fondatrice du festival de cinéma LGBT Bok o Bok de Saint-Pétersbourg, à Tegan and Sara, et aux documentaires Bridegroom et Call Me Kuchu, déjà lauréat du Teddy Award à Berlin, sur le militant ougandais David Kato. Ce dernier prix a été remis par l’actrice Lupita Nyong’o:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Lupita Nyong’o presents to Bridegroom at the #glaadawards‬

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Lupita Nyong’o presents to Call Me Kuchu at the #glaadawards‬

Photos Lester Cohen/Getty Images pour GLAAD (Laverne Cox) / Gabriel Olsen/Getty Images pour GLAAD (Jennifer Lopez)