Les chansons évoquant les histoires d’amour trans sont rares. Le chanteur thaïlandais Vid Hiper R Siam a choisi de s’aventurer sur ce terrain-là et surprise, la chanson, Une femme trans ne trompe jamais, cartonne, avec déjà plus de 9 millions de vues sur Youtube.

Les paroles évoquent l’histoire d’amour entre deux amis d’enfance. Les deux sont copains comme cochons, à tel point qu’ils se font faire ensemble chacun un tatouage distinctif. Cette amitié se transforme en amour, mais seulement d’un seul côté. Le second réagit très mal lorsque le premier tente de l’embrasser. Il passe son ami à tabac, puis disparaît de sa vie. Les deux se retrouvent des années plus tard. Petit changement: le premier était en fait une femme trans, qui, depuis, a transitionné. Ils s’aiment le temps d’une nuit, mais la femme éteint la lumière de peur que son ancien ami découvre le tatouage qui révélerait son identité. Lorsque plus tard, le pot au rose est découvert l’homme a à nouveau une réaction de rejet, avant de reconnaître qu’elle lui a énormément manquée…

PAROLES MALADROITES
La musique est sirupeuse, les paroles, pétries de bons sentiments, sont au mieux maladroites (« Bien que mon corps soit faux, mon corps est pur »), au pire assez offensantes (l’emploi du mot péjoratif « ladyboy », les paroles « Bien que femme trans, je ne te tromperai jamais »), du moins si l’on en croit la traduction anglaise, mais l’intention n’est sans doute pas mauvaise…

via GayStarNews