En septembre 2012, le cardinal Barbarin expliquait que l’ouverture du mariage aux couples d’hommes et de femmes conduirait à la polygamie et à l’inceste, avant d’affirmer que ses propos avaient été mal interprétés (comme ils étaient enregistrés, la vérification fut aisée). Très présent dans l’opposition à la future loi tout au long des débats, l’archevêque de Lyon a visiblement gardé un bon souvenir de cette période, à entendre la joie dans sa voix lorsqu’il en a parlé ce matin sur Jazz Radio.

Les dons au diocèse de Lyon ont augmenté de 5,35% en 2013. L’épisode «mariage pour tous» y est-il pour quelque chose dans ce «réveil des fidèles»? «Du point de vue financier, évidemment je n’en sais rien, répond le prélat, du point de vue des réveils des fidèles, beaucoup. Et en plus ça a énormément fait progresser le dialogue inter-religieux. Je pense à la manif du 2 février à Lyon, on s’est trouvé vraiment au milieu des musulmans. À la place Bellecour, il y avait un immense stand dans lequel on faisait des crêpes parce que c’était le 2 février, et puis aussi le thé à la menthe. (…) Et on mangeait les crêpes en buvant le thé à la menthe, j’ai trouvé que c’était super. Et on marchait vraiment ensemble, en disant ben non, les enfants ont besoin d’un papa et d’une maman, c’est quand même mieux s’ils peuvent avoir leur papa et leur maman, changez pas tout ça.»

C’est vrai, c’était sympa, cette petite ambiance de kermesse. Pourtant, ça ne nous manque pas du tout. Étrange?

Photo Peter17