Il ne reste que quelques semaines aux associations pour déposer leur dossier de candidature au concours «Initiatives contre l’homophobie et la transphobie» lancé par Le Refuge et L’Institut Randstad, avec Yagg comme partenaire. En 2013, les internautes avaient choisi le projet Foot For Love de l’association Les Dégommeuses. Cécile Chartrain, sa présidente, explique ce que ce prix a permis de réaliser.

Les Dégommeuses ont reçu en 2013  le Prix Yagg/Le Refuge pour le projet Foot For Love. Qu’est-ce que cela vous a apporté? Ce prix est venu conclure en beauté un premier chapitre de la campagne Foot For Love et a aidé à en ouvrir un deuxième, à savoir la production d’un documentaire sur le Thokozani Football Club, qui revient sur les origines du club, le parcours des joueuses, les obstacles qu’elles rencontrent en tant que joueuses de foot et lesbiennes mais aussi leur émancipation par le sport. Après la semaine d’action organisée à Paris en juin 2012, nous avions envie de prolonger notre partenariat avec le Thokozani Football Club, ce club lesbien issu d’un township de Durban qui a fait le choix de la visibilité pour se battre contre les discriminations lesbophobes et les viols correctifs. Le Prix Yagg/Le Refuge est venu apporter une caution à ce que nous avions déjà fait – celle du public, qui est la plus importante, d’autant que le projet a aussi été financé grâce à de nombreux dons privés. Il a maintenu l’attention autour de ce projet, nous a permis de remobiliser la communauté et d’injecter de l’argent dans une nouvelle initiative ambitieuse.

Comment avez-vous fait aboutir votre projet? Le documentaire sur le Thoozani FC est en cours de finalisation. Une première projection aura lieu à Toulouse, le 12 avril prochain, dans le cadre du Printemps lesbien, organisé par l’association Bagdam. Nous avons fait le choix d’un projet 100% communautaire, dans lequel plusieurs joueuses du Thokozani FC et des Dégommeuses ont été impliquées activement. Le film a été réalisé par Thembela Dick – dite Terra –, une jeune vidéaste sud-africaine qui faisait partie de la délégation invitée à Paris en 2012 et qui a choisi elle-même ses acolytes pour le son et la lumière. Une de nos membres, Nick Haughton, est partie superviser le tournage en Afrique du Sud et le montage a été réalisé par bruce Gerfaud-Valentin, transboy fraîchement diplômé de la FEMIS et milieu de terrain de notre équipe de foot. Cette approche centrée sur le renforcement des capacités des joueurs/euses n’a pas été simple à porter. Nous avons notamment rencontré des difficultés techniques liées à la relative inexpérience de l’équipe de tournage, mais nous l’assumons complètement. Ce documentaire offre un porte-voix à des femmes que l’on entend trop rarement. Nous espérons qu’elles seront écoutées ici en France, en Afrique du Sud et ailleurs. Pour ce faire, le film sera projeté dans différents festivals. Les Dégommeuses en feront aussi un outil pédagogique à part entière pour aller à la rencontre du public sportif et des jeunes.

Quelles actions avez-vous pu mener grâce au prix? Le prix nous a permis de payer une partie des frais liés à la réalisation du documentaire, plus concrètement certains frais liés au tournage en Afrique du Sud (déplacements de l’équipe technique et des joueuses impliquées dans le documentaire, nourriture pendant trois semaines…). Le coût total du projet s’élève à environ 15 000 euros, ce qui est très peu compte-tenu notamment des quelques déplacements qu’il a aussi fallu payer entre la France et l’Afrique du Sud. Le prix Yagg/Le Refuge a donc représenté une contribution très importante! Nous saisissons cette occasion pour mentionner et remercier les deux sponsors du projet, l’Institut Français, qui nous a soutenues dans le cadre des Saisons Afrique du Sud-France 2012-2013, et la Fondation hollandaise PlanetRomeo. Nos remerciements vont aussi bien sûr aux organisations lesbiennes et à tou.te.s les donatrices et donateurs qui nous ont soutenues individuellement. Nous espérons que le résultat sera à la hauteur de leurs attentes et leur donnons rendez-vous pour une prochaine projection!

Pour déposer votre dossier (avant le 30 avril) pour le concours «Initiatives contre l’homophobie et la transphobie»,  téléchargez le dossier sur le site du Refuge: www.le-refuge.org Informations : 09 50 83 06 78