[mise à jour, 12h30] Ajout de la vidéo de l’AFP.

Une petite révolution? Samedi 5 avril, l’Église catholique argentine a baptisé pour la première fois dans son histoire un bébé issu d’un couple lesbien, selon des sources au sein de l’institution religieuse du pays. Préalablement autorisé par l’archevêque de Córdoba Carlos Nañez – qui paradoxalement avait engagé en 2010 un procès canonique contre un prêtre de son diocèse qui souhaitait organiser un mariage entre personnes de même sexe–, le sacrement a été célébré dans la cathédrale Nuestra Señora de la Asunción à Córdoba – la deuxième ville du pays –, avec pour marraine la présidente Cristina Kirchner.

Pour l’anecdote, la présidente de la République argentine vient ici rompre une tradition qui voulait que le chef de l’État, depuis la présidence Figueroa Alcorta en 1907, puisse être parrain du septième fils d’une fratrie. Une coutume déjà modifiée par décret en 2009 par Cristina Kirchner pour l’élargir aux septièmes filles. Elle est donc aujourd’hui marraine de plus 400 enfants au total.

«Nous avons demandé à Cristina qu’elle soit la marraine de notre fille sur Facebook, confie Karina Villaruel. Elle a accepté d’être la marraine: quel geste!» Pour autant, la présidente argentine n’a pas assisté à la cérémonie et a envoyé pour représentante l’aide de camp Claudia Fenocchio.

Née le 27 janvier 2014 d’une PMA, Umma Azul est la fille de Karina Villarroel (ex-policière) et Soledad Ortiz, mariées en 2013. D’autres sources affirment que si Jorge Bergoglio n’avait pas été pape, l’autorisation du baptême aurait été plus compliquée. Selon La Nación, en septembre 2012, l’actuel pape, anciennement archevêque de Buenos Aires avait demandé à ce que les prêtres de la région métropolitaine célèbrent les baptêmes de tous les bébés, même nés d’une relation extra-conjugale ou d’une mère célibataire. Une manière de ramener dans l’escadron catholique de nombreux enfants nés dans un contexte où, justement, l’institution religieuse perd du terrain en Argentine face aux églises évangéliques, entre autres.

Depuis l’ouverture du mariage aux couples de même sexe en juillet 2010, plus de 9500 mariages ont été célébrés et nombreuses sont les familles homoparentales, même s’il reste difficile d’estimer le nombre d’enfants vivant dans ces situations. Un nouvel enjeu pour l’Église catholique dans la bataille pour la foi en Argentine, et en Amérique du Sud.

Le reportage de l’AFP:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪La fille d’un couple de lesbiennes baptisée en Argentine‬

Photo Presidency of Argentina