Depuis sa nomination à la tête de Mozilla le 24 mars, Brendan Eich était sous le feu des critiques, à cause d’un don à la Proposition 8 de 1000 dollars, qu’il avait effectué en 2008. De nombreux/euses employé.e.s, internautes et entreprises avaient vivement réagi à cette affectation. La polémique a finalement pris fin hier, jeudi 3 avril.

UN DÉPART ÉTONNANT
Sur son blog personnel, Brendan Eich a fait sobrement part hier de son départ de Mozilla:

«J’ai démissionné du poste de directeur et quitte Mozilla pour me reposer, voyager avec ma famille, voir les problèmes sous un autre angle.»

Une nouvelle surprenante, puisqu’elle tombe à peine deux jours après un entretien dans lequel il assurait ne pas vouloir laisser le poste, et semblait tout à fait déterminer à remplir la mission pour laquelle il avait été choisi: «J’estime que je suis la meilleure personne pour ce travail et je vais le faire».

MOZILLA: «NOUS DEVONS MIEUX FAIRE»
Mitchell Baker, présidente de la Mozilla Foundation, a confirmé cette décision sur le blog officiel de l’organisation: «Mozilla se félicite d’être différente des autres et durant la semaine qui s’est écoulée, nous n’avons pas été à la hauteur. Nous savons pourquoi les gens ont été blessés et sont en colère, et ils ont raison: c’est parce que nous ne sommes pas resté.e.s fidèles à nous-mêmes. Nous n’avons pas agi comme vous l’aviez espéré. Nous n’avons pas réagi assez vite pour coopérer avec les autres une fois que la controverse a débuté. Nous en sommes désolé.e.s. Nous devons mieux faire. Brendan Eich a choisi de se retirer de son rôle de directeur général pour Mozilla et notre communauté.»

D’AUTRES DONS EMBARRASSANTS POUR BRENDAN EICH
Le départ de Brendan Eich survient alors que The Guardian vient de révéler que le créateur de JavaScript avait effectué d’autres donations avant la Proposition 8, cette fois-ci à plusieurs candidats républicains. En 1991 et 1992 lors de la campagne présidentielle, il a soutenu le candidat Pat Buchanan, qui s’est souvent illustré par des propos misogynes et homophobes durant sa carrière politique, avec un don de 1000 dollars. Aujourd’hui chroniqueur politique, Pat Buchanan n’en reste pas moins un fort opposant à l’égalité des droits.

En 1996 et 1998, c’est le républicain Ron Paul que Brendan Eich a soutenu avec une donation de 2500 dollars lors de l’élection du représentant du 14e district du Texas à la chambre des représentants. Si ce dernier ne s’est pas prononcé clairement sur la question du mariage pour tous, lors de la primaire républicaine de la campagne présidentielle de 2012 (il considère que les questions sociétales relèvent de la compétence des États), il ne faut pas oublier certains propos violemment homophobes et sérophobes qu’il avait proférés au début des années 90. Enfin, d’autres dons ont été effectués de la part de Brendan Eich à d’autres personnalités du parti républicain, Tom McClintock en Californie, ou Linda Smith dans l’État de Washington.

Photo Capture