De l’ouverture du mariage à l’instauration de lois clairement discriminatoires, chaque semaine voit son lot de progrès ou de reculs pour les droits des personnes LGBT aux États-Unis. Après de vaines tentatives dans les États du Maine, de l’Arizona ou du Kansas pour mettre en place des législations qui permettent la discrimination des personnes homosexuelles, c’était au tour des représentant.e.s et sénateurs/trices de l’État du Mississippi de s’exprimer sur le vote du Mississippi Freedom Restoration Act, qui autorise tout individu, entreprise, ou association à refuser un service qui ferait obstacle au libre exercice de la religion.

Approuvée par la Chambre des représentants (79 pour, 43 contre) et le Sénat à une large majorité mardi 1er avril, la loi a été signée par le gouverneur républicain Phil Bryant jeudi 3 avril. Elle doit entrer en application le 1er juillet.

Similaire au texte controversé de l’État d’Arizona, la loi SB 2681 du Mississippi diffère néanmoins des autres législations sur la liberté religieuse en ce que le droit de cet État du sud des États-Unis inclut dans le terme de «personne» toutes les entreprises privées et publiques. Une section de la loi ajoute par ailleurs «In God We Trust» («En Dieu nous croyons») au sceau de l’État du Mississippi, une proposition depuis longtemps soutenue par le gouverneur.

S’il n’y a aucune référence à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre dans la loi, les défenseurs/ses des droits des personnes LGBT soulèvent que la loi, ainsi votée, légalise la discrimination des lesbiennes, gays, bi.e.s et trans’. Des organisations LGBT, comme GetEqual, ont condamné le vote d’une telle législation, et assurent vouloir poursuivre la lutte contre de telles mesures. «Nous allons redoubler d’efforts pour convaincre les décideurs politiques du Mississippi que l’amour triomphe toujours, (…) et que nous n’abandonnerons jamais le droit de chaque personne de vivre librement et dignement et d’être soi-même», précisent-ils dans un communiqué du 3 avril.

Devenue réalité, cette mesure, qui cristallise les réticences d’une partie de la société américaine à l’égalité des droits, pourrait déclencher un effet boule de neige dans d’autres États américains. Des lois similaires sont dans les cartons dans le Missouri et l’Oklahoma rapporte The Washington Post, alors que la Caroline du Nord est en passe de discuter d’une telle législation en mai.

Photo Ken Lund