Qu’est-ce qui, pendant les mois qui ont précédé les municipales, a pu réunir dans une même salle des quartiers Nord de Marseille Alain Soral, Farida Belghoul ou Salim Laibi? La pseudo «théorie du genre», rapporte La Provence qui a publié, mercredi 2 avril, un reportage sur des conférences organisées par ces figures de l’extrême droite et du radicalisme religieux.

Lors de séances à 5 euros «comme au cinéma» où «une bande d’ados en survêtements grignote même des bonbons dans un coin», ces pourfendeurs du système ont martelé que «la théorie du genre est le projet d’un gouvernement mondial anti-religieux». Leurs cibles: «les Franc-maçons, les banquiers ou Woody Allen» mais aussi Vincent Peillon, «Christiane Taubira et sa loi hérétique», le parti socialiste et l’UMP. De quoi être dubitatif.

À lire sur le site de La Provence.