Si les premiers couples de même sexe ont pu se marier en Angleterre et au Pays de Galles ce week-end, les personnes qui ont contracté un partenariat civil devront attendre plusieurs mois avant de pouvoir faire la même chose. C’est notamment le cas d’Elton John et son compagnon David Furnish, en union civile depuis 2005. Les deux hommes ont prévu de se rendre dans un bureau d’état civil en mai pour accomplir les formalités nécessaires. Les deux hommes auraient peut-être dû se renseigner un peu plus, car à moins de dissoudre leur partenariat, ils ne sont pas autorisés à se marier pour l’instant. Les personnes sous ce régime – réservé aux couples de même sexe – ne peuvent bénéficier des avantages offerts par le mariage.

«IL FAUDRAIT COMMETTRE UN PARJURE»
Depuis plusieurs mois déjà, des militant.e.s LGBT et des couples unis civilement dénoncent cette lacune dans la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe. Plusieurs s’inquiètent des conséquences légales et financières qu’entraîne la dissolution d’un partenariat civil. Si l’un.e des deux membres du couple décède avant que le mariage puisse avoir lieu, la personne qui partageait sa vie n’est plus son héritièr.e, par exemple. Les conditions de dissolution d’une union civile sont par ailleurs très restrictives, précise le Guardian: on ne peut y mettre fin qu’en cas de comportement inapproprié, de disparition depuis deux ans, de séparation depuis deux ans (ce qui requiert l’accord des deux parties) ou depuis cinq ans (la demande peut alors être unilatérale). «Pour dissoudre un partenariat, il faut aller au tribunal et avoir une raison valide, témoigne Paul, en union civile avec Michael. Vouloir se marier n’est pas une raison suffisante pour une dissolution, alors il faudrait en fait commettre un parjure.»

Dans une tribune publiée sur Pink News, la secrétaire d’État aux Femmes et aux inégalités Maria Miller a indiqué que l’administration travaille sur ce problème et tentera de le résoudre dans les prochains mois. «Je suis parfaitement consciente qu’il y a des couples déjà dans un partenariat civil et qui peuvent être déçus car ils devront attendre un peu plus longtemps avant de pouvoir le transformer en mariage. J’aimerais leur assurer que nous travaillons dur pour faire en sorte que cela soit possible d’ici la fin de l’année. Cela prend plus longtemps car nous devons mettre en place des procédures complètement inédites. Ce qui diffère du travail accompli pour rendre les mariages de couples de même sexe possibles, puisqu’il s’agissait alors de s’appuyer sur les procédures existantes, donc la mise en place a été beaucoup plus simple. Je ne pensais pas qu’il faille retarder les premiers mariages de couples de même sexe simplement parce que la conversion des partenariats civils ne pouvait être instaurée aussi rapidement.»

LES TEMPS CHANGENT
David Furnish et son compagnon prévoient une cérémonie très simple pour leur mariage. Après les 650 invité.e.s de leur union civile, les deux hommes souhaitent se contenter d’une célébration plus légère avec leurs enfants et quelques témoins. Initialement, Elton John était plutôt réticent au mariage des couples de même sexe avant de se raviser et de reconnaître qu’entre un «mari» et un «partenaire», la différence est sensible. Il a finalement indiqué qu’il souhaitait faire partie des premières personnes à bénéficier de l’ouverture du mariage, ce qui ne sera donc pas le cas. L’union civile des deux hommes a déjà eu quelques effets dans leur quotidien: «Après notre partenariat civil, nous avons ressenti cet incommensurable sentiment d’engagement et de bonheur que nous n’avions pas anticipé, c’est vraiment très agréable», a confié David Furnish au Review Journal.

Pour lui, les choses ont beaucoup changé grâce à l’exposition des LGBT dans les médias, notamment dans la série Will & Grace. «Je me souviens avoir essayé de faire mon coming-out auprès de ma mère et malheureusement, je ne voyais que les mauvaises choses: « tu ne te marieras jamais, tu n’auras jamais d’enfants, la société ne t’acceptera pas, on te rejettera, tu n’auras aucun avenir ». Je m’étais résigné à avoir une vie différente. Je trouvais ça particulièrement difficile et pénible car je suis issu d’un mariage merveilleux: mes parents sont toujours follement amoureux. Leur mariage remonte à plus de 60 ans. Je voulais la même chose qu’eux. Nous vivons une époque extraordinaire. Il y a 20 ans, quand j’ai commencé à voir Elton, si on m’avait dit que je pourrais me marier et avoir des enfants, c’était impensable, littéralement inimaginable.»

Photo Capture