Vendredi 28 mars, le militant d’extrême droite Hervé Lalin, dit Ryssen, a été condamné à deux mois de prison ferme pour menace de mort homophobe contre le maire de Paris Bertrand Delanoë. Dans un billet publié en octobre 2011 sur son blog, l’homme s’en prenait ouvertement à l’élu PS: «Les super-flics du Raid ont sans doute été informés de notre projet de pulvériser [Bertrand Delanoë], mais ce n’est que partie remise», avait-il écrit, en agrémentant sa prose d’injures homophobes. Il avait alors été condamné à payer une amende de 6000 euros.

Désormais, il devra aussi verser un euro de dommages et intérêts à Bertrand Delanoë et s’acquitter des frais de justice qui s’élèvent à 1000 euros. À l’origine, Hervé Lalin avait été condamné à trois mois d’emprisonnement en novembre 2013, mais il avait fait opposition au jugement, arguant n’avoir pas reçu sa convocation à temps, ce qui l’avait empêché d’être présent à l’audience.

Cet ancien membre du Front national, auteur et professeur d’histoire, est un habitué des condamnations en raison de ses nombreux dérapages antisémites, racistes et homophobes.

À lire sur Le Figaro.fr.

Photo Capture