L’Association nationale transgenre (ANT), Équinoxe Nancy Lorraine et la Fédération LGBT ont fait part de leur tristesse, suite au décès samedi 29 mars de Michel Dinet, président du Conseil général de Meurthe-et-Moselle: «À une époque où les politiciens sont très rarement à la hauteur des enjeux du temps, Michel Dinet gardait l’estime de ses concitoyens.»

Les associations LGBT meurthe-et-mosellanes ont rappelé ses engagements: «Homme de conviction, aussi chaleureux que déterminé, Michel Dinet était capable de s’attarder pour écouter, dans la rue, au détour d’un échange sincère, les critiques d’un électeur du département. Michel Dinet était vraiment un homme politique d’une stature exceptionnelle. Instituteur (il avait su en 1993 retourner dans sa classe, en toute simplicité, après une défaite électorale), républicain intransigeant sur les valeurs mais ouvert aux autres, politique habile mais sincère dans ses engagements, Michel Dinet avait l’universalisme ancré au cœur.

«Mais, en croisant les nouvelles générations et en apprenant d’elles comme il savait aussi leur apprendre, il avait compris que la République n’a de sens que si elle est attentive à tous ceux qui sont victimes de discriminations, à cause de leur couleur de peau, de leur religion, de leur sexe, de leur genre, etc. Sous son impulsion, le Conseil général de Meurthe-et-Moselle s’était engagé durablement dans une démarche de soutien à tous ceux et toutes celles se battaient pour l’égalité des droits.

«L’Association nationale transgenre, Équinoxe Nancy Lorraine et la Fédération LGBT s’associent à la douleur de ses proches, et au profond sentiment de perte ressenti par de nombreux Meurthe-et-Mosellans de toutes sensibilités.»

Photo Capture