À Avignon, le Front national a obtenu 29,63% de voix au premier tour des municipales, dimanche dernier. Une victoire au second tour pourrait être synonyme de départ du Festival, dès 2015, si le Conseil d’administration suit les recommandations d’Olivier Py, le nouveau directeur. Interviewé par Télérama, Olivier Py souligne que le Festival est déjà en partie délocalisé dans les communes voisines, et que son projet serait de «travailler (…) avec des lieux habituels du Festival mais qui ne dépendent pas de la mairie».

«La culture n’est pas un divertissement bourgeois mais une arme politique», insiste-t-il, réfutant toute accusation de lâcheté. Et il précise:

«Depuis le vote, le standard du Festival explose sous les insultes homophobes et politiques. Du style: « Va faire le sodomite en Corée du Nord… ».»

À lire sur Télérama.

Voir aussi Olivier Py: «Parler de genre à des enfants, loin de les pervertir, tout simplement sauve des vies»

Photo Florian Bardou/Yagg