Ni l’Inter-LGBT ni Homosexualités et Socialisme (HES) n’ont oublié les pesantes «manif pour tous» des 18 derniers mois, ni le refus de certain.e.s maires de célébrer les mariages de couples d’hommes ou de femmes.

«Comment faire pleinement confiance à ces personnes, une fois élues, pour traiter convenablement et équitablement celles et ceux de leurs concitoyens qu’ils accusaient hier de préparer la fin de la société, d’entraîner le développement de la pédophilie, de vouloir légaliser l’inceste et la zoophilie?, s’inquiète HES.

«On ne va pas dans les mairies et les hôtels de ville seulement pour se marier. C’est de neutralité et de qualité des services publics, de logement, d’école, d’action sociale, de fraternité, de vie associative dont il est question.»

«Les maires qui refusent de célébrer personnellement les mariages, pointent encore une fois du doigt les couples LGBT et laissent sous-entendre qu’ils sont inférieurs aux autres, renchérit l’Inter-LGBT. Les maires qui s’opposent aux actions d’éducation pour l’égalité femme/homme et contre les LGBTphobies renoncent à essayer de prévenir de telles agressions, et refusent de s’engager pour une société plus inclusive et plus juste.»

Et de souligner que «derrière tous les phénomènes de discrimination on retrouve des mécanismes semblables. La lutte contre les LGBTphobies et pour l’égalité réelle doit donc s’inscrire dans un plan global de lutte contre les discriminations, qui inclut notamment la lutte contre le sexisme et le racisme.»

«C’est pourquoi nous voterons ce dimanche dans nos villes pour les listes de gauche. C’est pourquoi nous ne donnerons pas notre voix à ces candidats qui, pendant 18 mois, ont fertilisé la peur de l’autre», indique HES, tandis que l’Inter-LGBT appelle «à se mobiliser en faveur des candidat-e-s portant les valeurs républicaines pour faire battre, partout en France, les signataires de la charte de  la « Manif pour tous » et les candidat.e.s d’extrême droite au second tour des élections municipales».

Tous nos articles sur les municipales.

Photo Rama