Alors que l’interdiction de marier des couples de même sexe avait été levée le 22 mars dans l’État du Michigan, une cour d’appel vient de suspendre la décision du juge Bernard Friedman. Il avait en effet déclaré cette interdiction inconstitutionnelle. Qu’en-est il désormais de la reconnaissance des mariages effectués en l’espace de quelques jours? Trois cents couples d’hommes et de femmes se sont en effet mariés durant le week-end, des couples qui se retrouvent dans une situation plus ou moins similaire à celle de l’Utah, où un flou juridique demeure. Le gouverneur Rick Snyder a depuis déclaré que si ces unions étaient reconnues comme «légales et valides», «le sursis provoqué complique la situation»: «nous ne reconnaîtrons pas les mariages jusqu’à que le sursis soit retiré». Le rejet ou la confirmation de la décision de Bernard Friedman pourrait prendre plusieurs mois.

L’ouverture du mariage est actuellement en débat dans plusieurs États, comme l’explique ce point récapitulatif de l’American Foundation for Equal Rights:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Federal Judge Rejects Anti-Gay Researcher: March 24 MNW

UNE LOI POUR PROTÉGER L’HOMOPHOBIE À L’ÉCOLE
Inquiétude aussi dans l’État du Tennessee où le Sénat a adopté une loi en vue de protéger la liberté religieuse dans les écoles publiques. Sur le même modèle que la loi en Arizona qui prévoyait de permettre aux personnes et aux entreprises de refuser leurs services à leurs clients LGBT ou à des couples de même sexe, elle permettra, comme l’explique le New Civil Rights Movement, à «un.e étudiant.e d’écrire « Dieu » à son contrôle de chimie si la question lui demande d’où vient l’eau.

«Il/elle pourra se lever en classe et dire que sa religion dit que les homos sont des pécheurs et iront en enfer, et ce discours sera légalement protégé. La loi affirme qu' »un. étudiant. pourra exprimer ces croyances religieuses dans son travail à la maison, dans son travail artistique, et autres devoirs écrits ou oraux sans subir de discriminations en raison de leurs contenus religieux ».»

Pour les militant.e.s LGBT, il s’agit là clairement d’un moyen de protéger les discriminations perpétrées dans le milieu scolaire. Si, dans le cas de l’Arizona, la gouverneure Jan Brewer a opposé son veto, il est probable que le républicain Bill Haslam ne suive pas cette même voie et promulgue prochainement la loi dans le Tennessee. Si elle passe, la loi risque de marginaliser davantage certain.e.s écolier.e.s et étudiant.e.s parfois déjà en difficultés. Le mariage n’est pas ouvert aux couples de même sexe dans cet État conservateur. En 2006, les électeurs/trices ont par ailleurs approuvé un amendement interdisant toute forme d’union entre deux personnes de même sexe.

LES THÉRAPIES ANTI-GAY INTERDITES DANS L’ILLINOIS
Dans l’Illinois, une loi pour interdire au corps médical d’entreprendre une «guérison» de l’homosexualité auprès de ses patient.e.s vient d’être présentée à la Chambre des représentants. «Cette loi assurerait que les individus les plus vulnérables, ceux qui font déjà face à l’homophobie et à la transphobie, ne soient pas la cible et soumis à des pratiques que les professionnels de santé jugent et nocives et inappropriées», a commenté Bernard Cherkasov, président de l’organisation Equality Illinois.

Photo Tim Evanson