Des pingouins au Pôle Nord (en version originale, Helen, sa mère – Penguins at North Pole). C’est le titre très imagé d’une comédie familiale mettant pour la première fois en scène un couple lesbien, diffusée dimanche 17 mars aux alentours de 23h30 sur la télévision publique taïwanaise (PTS). Hasard du calendrier? Le même jour des manifestations étaient organisées dans les rues de Taïpei, la capitale, par les partisan.e.s et les opposant.e.s à un texte déjà approuvé en première lecture le 25 décembre 2013 par le Parlement taïwanais qui prévoit d’ouvrir le mariage à tous les couples.

Alors que dans la majorité des pays asiatiques, l’homosexualité reste un tabou, le succès d’audience remporté par Des pingouins au Pôle Nord à une heure plutôt tardive montre qu’à Taïwan les choses sont peut-être en train de changer en ce qui concerne l’égalité des droits. Dans cette courte comédie de 30 minutes, l’accent est mis sur les relations qu’entretiennent les couples de même sexe et leurs familles dans la société taïwanaise contemporaine. On y retrouve notamment une mère de famille qui cherche désespérément à marier sa fille qu’elle découvre lesbienne en fouillant dans ses photos sur Facebook.

Ce n’est pas la première fois que la télévision publique taïwanaise diffuse des programmes ou des films LGBT, mais c’est surtout le registre qui change, puisque il s’agissait généralement de drames comme Crystal Boys en 2003 ou Eternal Summer en 2006. Les personnages de la comédie sont d’ailleurs interprétés par trois actrices populaires: Tan Aizhen (la mère), Nikki Hseih (la fille) et Zaizai Lin (la petite amie).

Kassey Huang, la réalisatrice, a confié au magazine The Hollywood Reporter avoir été attirée par ce projet qui traite délicatement les opinions et les désirs de la mère et de sa fille. «En Asie tout particulièrement, les parents ressentent beaucoup de pression à cause des valeurs ou des journaux et magazines stigmatisants», explique-t-elle. Elle ajoute:

«En tant que jeunes, on se demande souvent pourquoi ils ne peuvent pas comprendre notre génération, mais nous oublions que ce sont des gens ordinaires qui luttent pour s’en sortir également.»

En Asie du sud-est, le Vietnam connaît les mêmes évolutions avec la diffusion d’une sitcom gay très populaire au printemps 2013 et l’ouverture de débats autour du mariage pour les couples homos.

Via Gay Star News.

Photo Penguins at North Pole