À partir du 29 mars, la loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe entrera en application en Angleterre et au Pays de Galles, après avoir été adoptée presque un an auparavant en juillet 2013. À cette occasion, BBC Radio 4 proposait dans une émission diffusée mardi 18 mars de revenir sur l’histoire des revendications en matière d’égalité des droits et de mariage en Grande-Bretagne.

Tony Blair, ancien Premier ministre travailliste entre 1997 et 2007, était notamment interrogé par le révérend Richard Coles pour avoir introduit le partenariat civil en 2005 et fait voter un certain nombre de lois en faveur de l’égalité comme l’interdiction des discriminations envers les homos et les trans’ au travail ou l’alignement à 16 ans de l’âge du consentement sexuel pour les rapports homosexuels sur celui des relations hétérosexuelles.

À une question sur l’importance des questions LGBT durant ses mandats, il a ainsi répondu: «J’ai grandi avec et j’ai connu des personnes qui étaient homosexuelles et c’était une évidence pour moi: c’était quelque chose qui était naturellement en elles et par conséquent si vous ne les traitiez pas également il s’agissait littéralement d’une question de préjugé car elles n’allaient pas s’arrêter d’être homos – elles ne pourraient juste pas profiter de l’égalité.» Tony Blair poursuit:

«Les gens pensaient qu’il y aurait une forte opposition sur ces questions, alors que cette opposition était vraiment mince.»

Plus tard, l’ancien Premier ministre a prié l’actuel gouvernement conservateur de David Cameron d’aller plus loin en faveur de l’égalité des droits pour les personnes LGBT, mais il a également suggéré, avec le recul, que le parti travailliste aurait pu faire plus que l’adoption du partenariat civil de 2005, notamment sur la question du mariage. «Je pense qu’à ce moment-là, nous avons travaillé très prudemment en lien avec la communauté LGBT et c’était la meilleure chose à faire – mais je pense aussi que c’est le moment d’aller au-delà du partenariat civil» a-t-il expliqué. Il ajoute: «Je ne sais pas avec le recul si ça aurait été possible, au début, de mener la question du mariage pour tous les couples de cette façon-là, mais en même temps le droit au mariage semblait une étape importante – et en effet ça l’a été». Il conclut:

«Je pense que le partenariat civil était vraiment important car il a pu créer une atmosphère de normalité autour des relations homosexuelles, et il n’a pas seulement permis aux homos de se voir reconnaître un statut pour leurs relations, mais il a vraiment renversé les dernières montagnes de préjugés.»

Via Pink News.

Photo Nicki Dugan Pogue