Après Virginie Despentes et le Paris Foot Gay en 2012, puis l’humoriste Sophia Aram en 2013, lundi 17 mars le prix Pierre Guénin 2014 contre l’homophobie et pour l’égalité des droits a été décerné à Édouard Louis, tout jeune auteur d’En finir avec Eddy Bellegueule, et Sébastien Lifshitz, réalisateur des documentaires Bambi (2013) et Les Invisibles (2012).

Dans son communiqué du 18 mars SOS homophobie justifie le choix des lauréats 2014 par leur travail sur la question des LGBTphobies et de la visibilité. «Edouard Louis permet de prendre conscience de l’imprégnation de l’homophobie dans le quotidien des personnes LGBT. Après des mois de propagation de la parole homophobe, il est particulièrement bienvenu d’alerter sur ses conséquences sur les plus jeunes et d’inviter alors à agir», explique l’association.

Elle poursuit:

«Le travail de Sébastien Lifshitz rend visible non seulement la population LGBT mais surtout ses catégories les plus oubliées qui sont pourtant celles qui ont aujourd’hui le plus besoin qu’on les prenne en compte dans la lutte contre les LGBTphobies et pour l’égalité des droits.»

Laura Flessel, escrimeuse et soutien de Paris 2018, Esther Benbassa, sénatrice EELV, Eric Fassin, sociologue, Océane Rose Marie, humoriste, le collectif Oui Oui Oui ou encore Jérémy Patinier, notamment à l’initiative du bouquet de rose pour Christiane Taubira et fondateur des éditions Des ailes sur un tracteur étaient également en lice pour recevoir le prix.

Les lauréats pourront désigner une ou des associations, qui œuvrent en faveur de l’égalité des droits ou de la lutte contre les LGBTphobies, qui se verront remettre une enveloppe de 4000 euros.

Le Prix Pierre Guénin contre l’homophobie a été pour la première fois remis en 2009 pour récompenser la pièce de théâtre Place des Mythos. Son jury est présidé par Christophe Girard, maire du IVe arrondissement de Paris et composé d’Elisabeth Ronzier pour SOS homophobie, Joëlle Matos, Alain Burosse, Elisabeth Ronzier, Didier Mesgard, Galia Salimo, Alexandre Benallaoua, Fabrice Dupré, Frank Delaval et Judith Silberfeld, rédactrice en chef de Yagg.

Photos Captures Edouard Louis et Sébastien Lifshitz