Le girl power prend sa revanche sur les centaines (milliers?) de clips dans lesquelles des femmes figurent à moitié nues sans raison. Dans le clip I Luh Ya PaPi, réalisé par Jessy Terrero, Jennifer Lopez et deux acolytes reçoivent plusieurs propositions de lieux (un parc d’attractions, un carnaval, un zoo) pour le tournage du prochain clip de la chanteuse.

«Si c’était un homme, on n’aurait même pas cette conversation», s’exclame, exaspérée, une des femmes qui accompagne J-Lo. «On serait juste allées dans un manoir avec des filles à moitié nues, voire sur un yacht, puisqu’ils font toujours des séquences sur des yachts, avec du champagne, en train de descendre des bouteilles», ajoute l’autre. «Pourquoi les hommes doivent-ils transformer les femmes en objets dans chaque clip? Pourquoi, nous, pour une fois, ne pourrait-on pas transformer les hommes en objets?», demande la première. «On pourrait faire un clip où elle est assise sur un lit avec deux hommes nus… pour rien!», finissent-elles par éclater de rire tandis que le clip dans le clip débute, donnant à voir des hommes-poupées, juste là pour afficher leur plastique.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Jennifer Lopez – I Luh Ya PaPi