Dessinée par Andy Warner, une BD retrace la façon dont l’Ouganda en est arrivé à voter et promulguer une loi qui punit de prison à vie l’homosexualité. Elle revient sur le rôle prépondérant qu’a joué le pasteur américain Scott Lively dans la création de cette loi. N’hésitant pas à faire l’amalgame entre pédophilie et homosexualité, il a répandu des mensonges éhontés, laissant entendre que le «lobby LGBT» serait à l’origine du génocide rwandais, mais aussi de l’apartheid en Afrique du Sud, de la traite négrière et du nazisme.

Actuellement poursuivi pour crime contre l’humanité aux États-Unis, il a tenté de se défendre en mettant en avant son droit à la liberté d’expression et à la liberté de conscience. La Justice a tranché en sa défaveur. Andy Warner a mis en images cette histoire pour le Centre des droits constitutionnels. Il est possible de lire cette BD sur The Nib.

Des bénévoles pour la traduire en français sont activement recherché.e.s:

Via Adriyen Cé.