C’est ce qui s’appelle ne pas se laisser marcher sur les pieds. Lundi 10 mars, alors qu’elle était invitée à répondre à quelques questions au micro de The Kyle & Jackie O Show, un programme de la station de radio australienne KIIS 1065 (à 58’30), la pop star néo-zéalandaise Lorde a été amenée, de manière inopportune, à clarifier sa situation avec Taylor Swift avec qui elle traîne très souvent en ce moment.

«Je vois vos photos partout, êtes-vous, euh, êtes vous ensemble désormais?» a interrogé Kyle Sandilands, présentateur de l’émission. Il poursuit maladroitement: «Je ne parle pas d’une relation lesbienne comme Ellen [ndlr, sous-entendu Ellen Page qui a fait son coming-out le mois dernier], je parle de votre amitié?»

Passablement étonnée et irritée par la question, la jeune chanteuse de 17 ans lui répond avec franchise: «Qu’est-ce que vous entendez par « je ne parle pas d’une relation comme Ellen »? Il y a un problème avec les lesbiennes? C’est ce que vous essayez de dire?»

Malaise dans le studio. Dérouté par la réaction de Lorde, le présentateur se reprend: «Oh mon Dieu, non, j’aurais aimé». Puis, renchérit: «vous confirmez à l’instant que vous êtes dans une relation lesbienne avec elle?»

Mais l’interprète du tube Royals reste ferme et referme la parenthèse sur sa vie privée: «N’essayez-même pas. Ça ne marche pas comme ça.»

La chanteuse est d’ailleurs connue pour sa prudence envers les journalistes, qui cherchent quelques citations tirées de leur contexte, et son sens de l’auto-contrôle, comme le rapporte MTV News en octobre 2013. Elle est également consciente qu’elle ne peut pas tout contrôler et préfère laisser parler les gens pour elles. «J’étais sur Internet, l’autre jour, et j’ai vu que quelqu’un disait que je n’aimais pas les homos. J’étais stupéfaite, avait-elle confié. Maintenant, il y a probablement un tas de gens qui pensent maintenant que je hais les homos, ce qui est ridicule. Mais tu dois laisser passer. Je veux juste continuer à faire de la musique; c’est la raison pour laquelle je suis d’abord là.»

Photos Annette Geneva et Eva Rinaldi