«De toute façon, si vous voulez vous marier, vous n’avez qu’à épouser votre chien.» La phrase, rapportée par Le Lab, a été lancée à Patrick Comoy (à gauche sur la photo), tête de liste Front de Gauche dans le VIIIe arrondissement de Paris – et militant Oui Oui Oui –, par une femme de l’entourage du maire sortant François Lebel et de la tête de liste UMP Jeanne d’Hauteserre.

 

Les deux équipes de campagne se sont croisées hier matin, samedi 8 mars, sur le marché des Batignolles. «Voilà les homophobes!», s’est exclamé le candidat Front de Gauche en apercevant François Lebel qui, en octobre 2012, estimait que l’ouverture du mariage aux couples de femmes et d’hommes entraînerait la fin de la civilisation par la banalisation de la polygamie, de l’inceste et de la pédophilie.

«Une conversation s’engage, raconte Patrick Comoy au Lab. Une dame me dit alors « je ne suis pas homophobe, mais je suis contre le mariage et l’adoption pour les homosexuels. De toute façon, si vous voulez vous marier, vous n’avez qu’à épouser votre chien. » Elle s’est trouvée assez drôle, la dame.»

«Ces attaques indignes et répétées par des personnalités politiques présentes sur les listes de NKM montrent bien que derrière les candidats-cautions mis en avant par la candidate UMP, c’est bien la droite la plus réactionnaire qui pilote cette campagne», rétorque un communiqué de Danielle Simonnet, candidate Front de Gauche à la Mairie de Paris.

Le Front de Gauche «exige de la candidate Nathalie Kosciusko-Morizet qu’elle retire immédiatement son soutien à la liste conduite dans le VIIIe arrondissement par Jeanne d’Hauteserre, nid d’homophobes et de réactionnaires».

Photo Judith Silberfeld/Yagg (manifestation pro-IVG du 1er février à Paris)