Vendredi 7 mars, en fin d’après-midi, après la polémique autour de la présence sur sa liste dans le XVIIIe arrondissement de Paris de Rudy Kazi, accusé d’homophobie, Pierre-Yves Bournazel, tête de liste UMP-UDI-Modem, s’est exprimé sur Twitter pour demander à celui-ci de clarifier sa position.

Rudy Kazi est responsable de l’équipe «évangélisation et tractage» du Centre du réveil chrétien (CRC), une église évangélique où l’on assure pouvoir «guérir» l’homosexualité par l’exorcisme. Jeudi 6 mars sur Yagg, Pierre-Yves Bournazel avait confié que s’il avait «un doute» au sujet de Rudy Kazi, il le condamnerait. «Je n’ai pas hésité à le faire concernant François Lebel, alors qu’il est de ma propre famille politique», avait-il poursuivi. Pierre-Yves Bournazel semble donc admettre que le doute n’est plus permis après la mise en lumière de publications contestables de son colistier sur Facebook.

Photo Capture