Dans Histoire de J., son cinquième album qui doit sortir lundi 10 mars, Jeanne Cherhal évoque le sort de Noxolo Nogwaza, assassinée en 2011 en Afrique du Sud parce qu’elle était lesbienne. La chanteuse aborde avec simplicité la relation amoureuse entre cette militante lesbienne et sa compagne:

«Elle aimait aussi la douceur de la nuit
Et la bouche heureuse de son amoureuse.
Sous leur toit de tôle, épaule contre épaule,
Comme elles étaient bien ainsi,
Sans faire de tort, sans faire de bruit,
Mais simplement dans le même lit.»

La dernière partie de la chanson, qui relate le meurtre et le viol correctif dont a été victime Noxolo Nogwaza, est bien plus sombre.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Jeanne Cherhal – Noxolo

À ce jour, près de trois ans après sa mort, la police n’a arrêté aucun des assassins de Noxolo Nogwaza et l’enquête n’a pas avancé.