Société | 03.03.2014 - 13 h 10 | 0 COMMENTAIRES
  • David Kawena
  • huffington post
  • Olivier Ciappa
  • timbre marianne polémique

Timbre Marianne: Olivier Ciappa se justifie, David Kawena sort de son silence

Publié par
Les justifications d'Olivier Ciappa ne résistent toutefois pas aux faits.

Dans un communiqué de presse, Olivier Ciappa réagit aux accusations de David Kawena, qui l'accuse d'avoir usurpé la paternité du Timbre Marianne. Il réfute tout d'abord le fait d'avoir «minimisé» le rôle du dessinateur dans la création du timbre, tout en reconnaissant «ne pas l'avoir mis en avant», en raison, prétend-il de mystérieuses «graves et lourdes accusations dont la presse française s’est fait l’écho».

«Shaul Dadon n’a jamais été oublié du timbre Marianne. Son nom d’artiste David Kawena apparait sur 15 milliards de timbres, au même titre que le mien. Nous avons tous les deux été félicités dans le discours du président François Hollande. Il a touché 50% de la somme gagnée et son nom apparait sur l’intégralité des documents officiels de la Poste et de l’Élysée distribués aux journalistes. Quoi qu’il en soit, je n’ai jamais revendiqué la paternité exclusive.

Quant au fait que Shaul Dadon se veut aujourd'hui être l’unique auteur, j’en suis stupéfait ; nous avons travaillé en collaboration étroite pendant de nombreuses semaines sur ce projet, comme sur de nombreux autres timbres et projets artistiques divers que nous avons co-réalisés et co-signés pendant plus de quatre ans.»

L'affirmation selon laquelle Olivier Ciappa n'a jamais revendiqué la paternité du timbre ne résiste pas aux faits. Dans sa tribune sur le Huffington Post Pourquoi j'ai choisi une Femen pour Marianne, le photographe ne cite à aucun moment David Kawena et s'attribue clairement l'unique paternité du timbre:
Exemples: «Le dessin du timbre que j'ai fait», «En ce qui concerne la conception de ce timbre, j'ai participé tout simplement à un concours national», «J'ai choisi Inna Schevchenko comme modèle, après des jours et des jours d'essais et de recherches.», «Au départ, je voulais dessiner un visage mélangeant les traits de Roselyne Bachelot et de Christiane Taubira. Mais mes croquis n'ont pas fonctionné. J'ai alors remarqué qu'elles faisaient toutes deux un geste très gracieux de la main, lorsqu'elles s'exprimaient longuement, en monologue. J'ai gardé ce geste dans ma Marianne.», «le résultat sur ma planche à dessin était ridicule.»

Rebelote le 20 juillet dans la tribune Le nouveau timbre Marianne: autopsie d'une fausse polémique. Le photographe y évoque à nouveau «[sa] Marianne», sans jamais mentionner David Kawena. En illustration, trois dessins préliminaires du timbre sont légendés de la manière suivante: «Dessins préliminaires d'Olivier Ciappa».

Des déclarations d'autant plus surprenantes que le 24 février dernier Olivier Ciappa décrit sa relation de travail avec David Kawena de la manière suivante: «Notre méthode de travail est toujours la même. J’arrive avec mes idées, mes inspirations, mes visions artistiques, et Shaul les met en lumière en les dessinant jusqu’à ce que le résultat corresponde exactement à ce dont je rêvais.» Il reconnaît donc ainsi que c'est Kawena qui dessine. Même s'il faisait des croquis préliminaires (ce qui n'est jamais précisé), les affirmations d'Olivier Ciappa sur le Huffington Post sont plus qu'ambigües.

Sur la polémique Femen, Olivier Ciappa livre l'explication suivante:

«En revanche, il est exact que je l’ai tenu à l’écart lors de la polémique FEMEN ; j’assume en effet parfaitement avoir été inspiré de plusieurs femmes fortes, dont Inna Schevchenko. Ces inspirations m'appartiennent et je n'ai pas à impliquer Shaul. Je n’avais donc aucune raison de lui faire porter le fardeau de la polémique, dont je ne me doutais d’ailleurs pas de la violence inouïe qu’elle prendrait.»

Pour mémoire, David Kawena, qui affirme être l'unique auteur du timbre et qu'Olivier Ciappa ne faisait que représenter ses intérêts en France, a expliqué qu'il ne connaissait pas Inna Shevchenko avant la polémique.

En conclusion de son communiqué, Olivier Ciappa indique envisager des poursuites judiciaires, sans en préciser le motif.

«L'UN DES PIRES MOMENTS DE MA VIE»
David Kawena est également sorti de son silence. Jusqu'ici, il avait laissé son avocat s'exprimer. Il a publié un dessin en couleur de la Marianne, ne laissant aucun doute sur le fait qu'il en est bien l'auteur, avec le commentaire suivant:

«L'année qui vient de s'écouler aura été l'un des pires moments de ma vie. Seuls mes plus proches amis connaissaient le problème et m'ont aidé à l'affronter. Maintenant, j'ai la vérité de mon côté et je suis enfin libre de faire entendre ma voix. Il est temps que la belle République Française et son peuple connaissent enfin la vérité».

Dans un message effacé de sa page depuis, David Kawena s'est également insurgé contre la révélation de son identité, de son visage et de son adresse en Israël. Et il a indiqué qu'il ne s'était pas rendu à la cérémonie de l’Élysée tout simplement parce qu'on ne lui a jamais transmis l'invitation.

 

Print This Post
Photo du profil de Xavier Héraud
Publié par
Co-fondateur de Yagg. Rédacteur en chef. Photo. Comédies musicales. Harvey Fierstein. These are a few of my favorite things.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.