En fin de semaine dernière, alors qu’il voyageait dans la ligne 102 d’Hérault Transports entre Montpellier et Sète, un jeune homme de 26 ans a été victime d’une agression à caractère visiblement homophobe. Rapportée par Le Midi Libre jeudi 27 février, l’agression moins violente que celle de Marseille il y a 15 jours n’en demeure pas moins inquiétante au regard du climat ambiant actuel.

L’adolescent de 16 ans assis derrière la victime dans le bus « s’amusait à donner des coups de pied dans le dossier du fauteuil de devant » a-t-il déclaré. Alors que la victime lui demandait d’arrêter, il l’a injurié en utilisant des insultes homophobes. Puis, à la descente du bus, il s’est mis à la poursuivre et lui asperger de la bombe lacrymogène, avant de prendre la fuite. L’adolescent s’est ainsi justifié :

« Oui, je l’ai frappé parce qu’il avait un look d’homo. »

Après avoir été reconnu par la victime, l’agresseur présumé a été interpellé par la police. Après ses aveux, il a été déféré devant le parquet de Montpellier.

Photo Fagairolles 34