L’auteure de bandes dessinées Alison Bechdel a eu l’occasion de s’exprimer en long et en large lors du Festival d’Angoulême sur ce qui l’a poussée à se tourner vers ce support pour s’exprimer. Elle a ainsi confié qu’il était essentiel pour elle de dessiner «des femmes comme [elle]» et comme celles qu’elle rencontrait tous les jours dans le milieu lesbien new-yorkais du début des années 90. Des femmes qui jusqu’ici étaient restées invisibles. La dessinatrice aborde cette question et bien d’autres encore dans les vidéos ci-dessous.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ABechdel1

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ABechdel2

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ABechdel3

D’autres auteur.e.s de bandes dessinées — dont la P’tite Blan, Sandrine Revel, et Jérômeuh – ont également pris la parole lors d’un débat, dont voici quelques extraits.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur LGBTBD1

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur LGBTBD2

Via LGBT BD