Pour la 11e édition de son cycle Queer Pix, l’association Idem de Pau propose une programmation qui traverse différents sujets très actuels: l’homoparentalité avec le film allemand Two Mothers, les questions trans’ et intersexes lors de la projection de L’ordre des Mots en présence de Julie Mazens et Arnaud Alessandrin, ou encore le documentaire de Pascal-Alex Vincent Miwa, à la Recherche du Lézard Noir, une exploration des genres à travers la performance d’Akihiro Miwa. Sans oublier Alata, Kiss Myg et Aime et fais ce que tu veux.

Le cycle Queer Pix est aujourd’hui un rendez-vous «incontournable», assure Claude Saintagne: «Pau est une petite ville plutôt paisible où cette manifestation a été assez bien perçue jusqu’à présent. L’association a eu le culot de porter ce projet en 1998 alors qu’il y avait très peu de festivals de cinéma LGBT en France. Queer Pix, qui au départ avait lieu tous les deux ans, est devenu annuel en 2010. On essaie de défendre toutes les causes, même si pour cette année malheureusement, nous n’avons pas eu une production valable sur la bisexualité.»

Queer Pix a aussi réussi à toucher un public fidèle adepte du cinéma d’art et d’essai toujours prompt à découvrir de nouvelles œuvres: «Le public de Queer Pix participe assez volontiers, il y a une réelle volonté de s’ouvrir». Le festival cherche aussi à n’exclure aucune catégorie chez les LGBT: «Le terme « queer » paraissait donc approprié. À l’anglo-saxonne, ça permet de s’adresser à tout le monde, explique Claude Saintagne, ça permet d’englober d’autres diversités, de s’adresser aux gens qui ne rentrent pas dans un schéma traditionnel, les LGBT, tout autant que les hétéros.»

Du 21 au 24 février. Voir toute la programmation.