[mise à jour, 10 mai] Conchita Wurst dément être trans’.

C’est Copenhague qui accueillera en mai prochain l’édition 2014 du concours de l’Eurovision. Grande particularité cette année: la mairie de la capitale du Danemark prévoit de célébrer des mariages géants, ouverts à tous les couples – danois ou non –, durant l’événement les 7, 9 et 10 mai prochain, juste avant la finale. Un concours de la chanson européenne qui se veut cette année véritablement friendly dans un pays qui, rappelons-le, a ouvert le mariage religieux aux couples de même sexe en juin 2012.

Dans un communiqué du 12 février, Thomas Jakobsen, directeur du service citoyen de Copenhague, chargé de la célébration des mariages, justifie cette décision au nom de la diversité.

«Depuis 2010, nous avons eu beaucoup de succès en organisant ces cérémonies de mariage pour les couples de même sexe et de sexe opposé dans différents lieux publics de Copenhague. En tant que ville, nous tenons à accueillir tout le monde et l’Eurovision est une merveilleuse opportunité d’organiser des mariages.»

Une initiative pionnière pour l’Eurovision, marquée l’année passée par le baiser de la candidate finnoise Krista Siegfrieds et d’une de ses danseuses, et saluée par le porte-parole de l’organisation nationale LGBT danoise, Søren Lauersen. «En 1989, la mairie de Copenhague avait créé un cadre unique pour le premier partenariat civil pour les gays et les lesbiennes. En organisant des cérémonies de mariage dans toute la ville, Copenhague est une fois de plus – 25 ans après –  en train de créer un cadre qui célèbre la diversité. Je suis sûr que beaucoup de personnes aux couleurs de l’arc-en-ciel – les Danois.es comme les autres – vont saisir cette occasion.»

Plus de 500 couples ont été mariés depuis 2010 dans des lieux publics à Copenhague. Pour celles et ceux qui résident hors du Danemark, les documents doivent être envoyés en avance et un montant de 70 euros (500 couronnes danoises) est demandé pour le suivi de la procédure.

Autre élément marquant de cette édition, une candidate, Conchita Würst, représentera l’Autriche malgré l’appel au boycott de la Biélorussie.

Photo Ville de Copenhague