«Des couples homosexuels dans la lumière, il y en a peu», reconnait Muriel Robin dans une interview à Télé Star. Le fait qu’Anne Le Nen et elle-même jouent ensemble dans un nouvel épisode du Passage du désir diffusé hier, mercredi 19 février, sur France 2 a contribué à donner plus de visibilité à leur histoire. C’est d’ailleurs de bonne grâce qu’elles se sont prêtées au jeu de la promo, évoquant la façon dont elles ont abordé ce tournage.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Muriel Robin et Anne Le Nen pour Le Passage du désir

Les deux actrices estiment que la société a progressé en ce qui concerne l’acceptation de l’homosexualité. Elles évoquent donc sans la moindre difficulté leur couple. «Il y a quelques années, ça aurait été impossible, confient-elles. Les choses ont bougé.» Et lorsque Jean-Marc Morandini parle des manifestations contre l’ouverture du mariage, Muriel Robin lui répond que le simple fait d’être en couple les rend, sa compagne et elle, «militantes malgré soi». Pour l’humoriste, être une femme qui aime les femmes peut constituer un frein dans la carrière de celle qui partage sa vie, comme elle l’a confié à Télé Star: «Pour moi, Anne peut être une Angelina Jolie française, considère Muriel Robin. Et si elle ne le devient pas, je mettrai ça sur le dos de l’homosexualité.»

Elle-même ne s’inquiète pas pour son avenir, mais s’interroge:

«Ma carrière est faite. Mais je dois avouer que je me suis posé la question, car on ne me propose rien. À cause de mes dents? Je les ai fait refaire. Mes seins? Je les ai aussi fait refaire. Parce que je suis grosse? J’ai perdu du poids. Parce que je suis homo? Je ne sais pas. Je ne voudrais pas payer trop cher cette différence qui, pour moi, est une richesse.»

Quand elles se sont rencontrées, aucune ne voulait s’engager dans une relation féminine. «Heureusement, il y a ce que l’on décide et ce que la vie décide parfois pour nous, a indiqué Anne Le Nen à Gala. Deux jours après avoir fait sa connaissance, alors que notre histoire n’avait même pas commencé, [Muriel] m’a regardée attentivement et m’a dit: « Tu es mon actrice préférée. » Je lui ai demandé pourquoi et elle m’a répondu: « Parce que tu as du charisme et que ça ne s’apprend nulle part. » Sans le savoir, Muriel m’a aidée à déployer mes ailes, elle a pris le relais de mon frère, car son regard m’a redonné confiance en moi.» Elle espère par ailleurs devenir mère: «À l’approche de la quarantaine, je m’interroge, forcément. Devoir programmer les choses rend tout plus compliqué. Pour autant, il ne faudrait pas rater le coche. Je crois que je serais très malheureuse, si je passais à côté. À mon avis, devenir parent donne un sens à la vie, comme rien d’autre.»

Mais elle ne compte pas laisser sa carrière de côté pour autant et voudrait sortir de l’ombre de sa célèbre compagne: «Je démarre dans ce métier, et j’espère qu’un jour il y aura des articles où l’on écrira: « Anne Le Nen, la comédienne » et non pas: « Anne Le Nen, la compagne de Muriel Robin ».»

Vous regardiez peut-être Tomboy sur Arte pendant la diffusion du Passage du désir? Cet épisode peut être vu ou revu jusqu’au 26 février sur Pluzz.

Photo France 2