Manifester contre les droits des autres, mais potentiellement contre ceux de ses propres enfants. C’est tout le paradoxe que rappelle Lenim B, co-fondatrice du blog, Puisque c’est la guerre, sur le Huffington Post dans un post du 19 février en forme de lettre ouverte aux opposant.e.s de l’égalité des droits et de la «Manif pour tous».

«Frigide , Béatrice, Jean-François, peu importe qui vous êtes, vous là-bas derrière les ballons roses et bleus, les jolies pancartes avec des cœurs dessus, votre enfant, votre fils, votre fille, celui ou celle que vous tenez par la main dans le cortège, celui ou celle que vous aimez du plus fond de votre être, la chair de votre chair, cet enfant, désiré, attendu, accueilli tendrement, oui ce même enfant… il est gay.»

Très justement – et gentiment –, elle les remet à leur place en leur demandant de «ne pas donner de leçon d’éducations quand la [leur] pourrait être mise à mal et surtout, et surtout, de ne pas oublier certaines valeurs indispensable en route… La tolérance par exemple». Efficace.

À lire sur le Huffington Post.

Photo Capture