Hier, plusieurs militant.e.s LGBT ont pu rencontré le président du Yuan législatif (l’équivalent du Parlement) à Taipei. Parmi eux/elles, la rédactrice en chef du magazine lesbien taïwanais Lezs Meeting, Wang Ann-jiun, qui a parlé ouvertement de son homosexualité à cette occasion.

«Je suis née lesbienne, et dès lors, je me lèverai toujours pour les droits des homos et je continuerai à lutter» a-t-elle déclaré lors de cette entrevue. Elle a par ailleurs encouragé le coming-out, comme un moyen d’obtenir plus de droits et d’égalité: «Il est plus que nécessaire que des personnalités homos soient courageuses et sortent du placard.»

Une loi sur le mariage pour tous avait été présentée par l’opposition, le parti démocrate progressiste, l’an dernier. Il est passé en première lecture au Parlement. Aujourd’hui plus de la majorité des Taïwanais.e.s sont favorables à l’ouverture de ce droit aux couples de même sexe. Suite à cette rencontre avec les militant.e.s LGBT, le président du Yuan législatif s’est dit respectueux de leurs revendications, mais n’a pas montré son soutien. Il a déclaré qu’il ferait part de leurs opinions aux parlementaires afin d’éclairer leurs décisions.

Photo Student Union For Marriage Equality