N’en déplaise aux membres de Civitas, celles et ceux qui n’ont pas encore vu le film Tomboy de Céline Sciamma auront la possibilité de le regarder ce soir sur Arte. L’organisation reproche à ce film de répandre la «théorie du genre» et estime qu’il ne devrait pas être diffusé à la télévision. Les mêmes protestaient déjà contre sa diffusion dans les établissements scolaires dans le cadre programme «École et cinéma». L’histoire de Laure, une fillette de 10 ans, que ses camarades prennent pour un garçon le temps d’un été ne plaît pas à Civitas qui a appelé ses troupes à harceler la chaîne franco-allemande au téléphone.

Contactée par 20 Minutes, la chaîne évoque «de rares appels» et n’entend pas déprogrammer le film. «On le diffuse à cause de la Berlinale, où il avait été découvert, au même titre que l’on diffuse Une séparation ou Confessions d’un homme dangereux, explique Olivier Père, directeur du cinéma chez Arte France. C’est décidé depuis très longtemps.» La chaîne se réjouit que la diffusion ait lieu au moment où les questions liées au genre soulèvent tant de polémiques: «C’est une coïncidence heureuse, du moins intéressante car elle permettra aux gens de se faire une opinion, pour décider d’eux-mêmes si ce film est choquant, offensant, ou même de parti pris, estime Olivier Père. De notre côté, il n’y a rien de militant. On est militants pour les bons films et le cinéma d’auteur.»

Dans un article au second degré assumé, Télérama a encouragé Civitas à réclamer l’interdiction d’autres programmes «nocifs» qui ne respectent pas à la lettre les stéréotypes liés au genre ou pourraient donner des idées trop éloignées de l’orthodoxie catholique, comme Bob l’éponge, Barbapapa, Buffy contre les vampires, D&Co ou encore Matilda.

La bande-annonce:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur TOMBOY, Bande annonce

Notre interview de la réalisatrice lors de la sortie du film:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Tomboy: Interview de Céline Sciamma et réactions des spectateurs/trices

Ce soir à 20h50 sur Arte.